En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas de poussée dentaire ?

Mis à jour : Vendredi 05 Décembre 2014

Que faire en cas de poussées dentaires ?

Un anneau de dentition en matière élastique à mordiller permet à l’enfant de se faire les dents sans se blesser la gencive. On peut les mettre au réfrigérateur, de sorte qu’au-delà de la pression qu’ils exercent sur la gencive, ils la rafraîchissent agréablement avec un léger effet anesthésiant. Il est également conseillé d'essuyer régulièrement le visage de votre bébé afin de prévenir les irritations dues à la salive.

Il faut éviter de frotter la gencive avec de l'alcool ou un gel contenant un anesthésique local (le bébé risque de l'avaler). Il est également déconseillé de chercher à percer la gencive. Cela risque de blesser votre enfant et de provoquer une infection.

Conduite à tenir en cas de poussée dentaire
  Si la fièvre dure sans raison apparente ou si la diarrhée persiste.
  Si la percée des dents ne s'accompagne d'aucun signe alarmant.
Légende
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.

Ce que fait le médecin

Il examine l’enfant pour déterminer si les troubles constatés sont en relation avec une affection. Il prescrit, le cas échéant, un antalgique ou un calmant léger.

Actualités

Les acides gras oméga-3 issus d'huiles de poisson sont sans effet sur le risque cardiovasculaire (illustration).

Risque cardiovasculaire et oméga-3 : résultats d'une méta-analyse Cochrane et de l'étude VITAL

Lymphodème du bras modéré à gauche, avancé à droite (© NEJM 2018).

Traitement du cancer du sein : comment prévenir et, si besoin, traiter un lymphoedème du bras ?

Le dosage de l'HbA1c permet d'évaluer la glycémie moyenne sur plusieurs mois, du moins en l'absence d'anomalie des globules rouges (illustration).

Diabète de type 2 : que faire lorsqu'une variation de l’HbA1c n’est pas due à la glycémie ?