Poux

Mis à jour : Jeudi 31 Janvier 2019

Les poux sont des parasites de l’homme qui vivent dans les cheveux, les poils ou les vêtements. Ceux qui sont responsables de démangeaisons du cuir chevelu sévissent souvent chez les enfants qui fréquentent une collectivité. Un traitement de l’enfant, mais aussi de son entourage, est nécessaire pour les éliminer durablement.

Les différentes espèces de poux

    Les poux sont des insectes parasites de l’homme qui se nourrissent de sang (insectes hématophages). On différencie deux espèces appartenant à trois genres :
  • les poux de tête (Pediculus humanus variété capitis). Ils sont très fréquents en collectivités (crèche, école primaire, etc.) et touchent principalement les enfants d’âge scolaire (entre 6 et 8 ans) ;
  • les poux de corps (Pediculus humanus variété corporis) qui vivent dans les vêtements et se nourrissent sur le corps. Plus rares, ils se rencontrent essentiellement chez les personnes en situation de précarité ou sans domicile fixe ;
  • les poux de pubis (Pediculus inguinalis), couramment appelé morpion. C’est une infection sexuellement transmissible.

Les poux se reproduisent vite. Le cycle de vie d'un pou comprend plusieurs stades : la femelle pond des œufs (lentes), qui donnent une larve (ou nymphe) en 1 semaine environ, puis un pou adulte en 2 semaines environ.

Comment savoir si un enfant a des poux ?

Un pou

Les démangeaisons du cuir chevelu sont le signe révélateur de l’infestation des cheveux par les poux. Ces insectes se nourrissent de sang et leurs morsures laissent des petits points rouges. De couleur grisâtre, les poux mesurent de deux à quatre millimètres de long. Collés aux cheveux près de la racine, leurs œufs (les lentes) sont plus faciles à voir : de forme ovale et de couleur blanchâtre, ils mesurent environ un millimètre de long. Chez les petits enfants, les poux peuvent s’installer dans les sourcils et les cils. Le grattage dû aux démangeaisons peut alors entraîner une inflammation des paupières.

Quelles sont les complications possibles ?

Les poux de tête sont inoffensifs. Seul le grattage lié aux démangeaisons peut causer des lésions qui peuvent s’infecter (impétigo du cuir chevelu par exemple).


Comment se transmettent les poux ?

Les poux sont des parasites exclusifs de l’homme. Contrairement à certaines idées reçues, les poux ne sautent pas. Ils se transmettent par contact direct, même bref, ou par échange de linge (bonnet, écharpe, casquette, draps, taie d’oreiller et autres) ou d’objets personnels (peigne, brosse, barrette et autres). Ils peuvent rester en vie jusqu’à un jour et demi sur un objet, et les lentes six jours.

Mon enfant a-t-il des puces ?
Lorsqu’on possède un chien ou un chat, il arrive que les enfants se fassent piquer par des puces. Les piqûres de puce démangent fortement et ressemblent à de petits boutons dont le sommet est marqué par un point rouge vif. Les puces des animaux de compagnie n’infestent jamais les humains de manière permanente et il est inutile de traiter votre enfant contre les puces. Demandez à votre vétérinaire un traitement antipuce d’action à longue durée et appliquez-le régulièrement à votre chien ou votre chat. Il peut également être nécessaire de traiter les litières, les tapis, les moquettes et les parquets de votre domicile.

Comment se protéger des poux ?

  • Lavez régulièrement les cheveux de votre enfant.
  • Ne coiffez pas les enfants avec la même brosse ou le même peigne.
  • Peu d’enfants échappent aux poux. Examinez régulièrement la tête du vôtre, en vous aidant d’un peigne fin. Les premiers poux sont souvent localisés à la lisière des cheveux, à la base du cou et derrière les oreilles.
  • Lorsque votre enfant fréquente une collectivité (école, garderie, centre de vacances, etc.), tenez-vous informé d’une éventuelle invasion de poux.
  • Les petites filles aux cheveux longs attrapent plus facilement des poux : attachez-leur les cheveux.
  • L'utilisation de shampoings antipoux en préventif est déconseillée ; elle n'a pas montré son intérêt et pourrait entraîner des résistances. Des produits répulsifs sont aussi parfois proposés en prévention, notamment pour éviter la réinfestation. Leur efficacité n’a pas été démontrée.

Que faire en cas de poux chez un enfant ?

  • Appliquez le produit antipoux au plus près de la racine des cheveux et n’hésitez pas à masser le cuir chevelu pour une meilleure répartition du produit. Les gels, qui doivent rester en place plusieurs heures, peuvent être protégés par un bonnet de piscine ou une serviette de toilette. Il est préférable de traiter toute la famille. Une nouvelle application est conseillée la semaine suivante.
  • Pour enlever les lentes plus facilement, rincez les cheveux de l’enfant avec de l’eau vinaigrée (une cuillerée à soupe dans un grand bol) ou entourez sa tête d’une serviette humide et chaude pendant trente minutes. Coiffez votre enfant soigneusement avec un peigne spécial aux dents très serrées. Des lentes mortes y restent parfois accrochées.
  • L’utilisation d’un peigne à dents fines est recommandée. Il faut peigner soigneusement et longuement (30 minutes) les cheveux mouillés, 3 fois puis 2 fois par jour, en allant du cuir chevelu à l'extrémité du cheveu. Ce traitement peut être prolongé durant 3 semaines.
  • La coupe des cheveux n’est pas efficace contre les lentes, mais facilite l’application des traitements antipoux.
  • Lavez les draps, les serviettes, les vêtements, les bonnets, etc. à 60° C si cela est possible. Sinon, enfermez-les hermétiquement dans un sac-poubelle, laissez-les reposer pendant une dizaine de jours, puis lavez-les à 40° C. Vous pouvez également les placer 48 heures au congélateur pour tuer poux et lentes.
  • Prévenez la collectivité fréquentée par votre enfant.

Que fait le médecin en cas de poux ?

Le médecin prescrit un traitement pour éliminer définitivement les poux et, éventuellement, pour calmer les démangeaisons et soigner les lésions de grattage. Les traitements contre les poux sont nombreux (shampooings, gels, aérosols, lotions) et ils ont chacun leurs recommandations d’utilisation et leur toxicité propres : lisez attentivement la notice avant de les appliquer. Ils sont plus efficaces lorsque l’infestation est relativement récente. Attention, la durée d’application varie parfois selon l’âge de l’enfant.

En cas d’impétigo lié aux lésions de grattage, un traitement antibiotique est prescrit. Une éviction scolaire est alors obligatoire.


L'apparition de résistance aux traitements médicamenteux a conduit au développement de produits qui agissent de façon physique comme la diméticone. Ces produits sont désormais privilégiés. Ils doivent être associés à l’utilisation d’un peigne à dents fines pour détacher les lentes.

Les produits de parapharmacie pour éliminer les poux

La diméticone est une huile de silicone qui tue les poux par une action physique, et non chimique. Elle les enrobe d'un film qui bouche leurs canaux excréteurs. Elle est incolore et inodore. Elle a montré son efficacité dans plusieurs études et semble bien tolérée. Les résistances au produit sont peu probables. Elle est contenue dans différents produits, sous forme de solution en flacon ou en spray, à appliquer sur la chevelure.

L’utilisation de la diméticone nécessite une précaution : les cheveux doivent être éloignés de toute flamme ou de toute source de chaleur intense pendant l'application et jusqu'au rinçage.

A titre indicatif et de façon non exhaustive : POUXIT, NYDA.

D’autres substances sont proposées pour éliminer les poux et les lentes en les engluant ou en obstruant leurs orifices respiratoires : oxyphthirine, myristate d’isopropyle, huile de paraffine, huile de coco ou de jojoba, cire d’abeille, etc. Leur efficacité est moins bien évaluée que celle de la diméticone.

A titre indicatif et façon non exhaustive : DUO LP-Pro, APAISYL Xpert, ITAX anti-poux lotion, PARASIDOSE soin traitant, POUXIT Easy, PURESSENTIEL lotion Anti-Poux, CINQ SUR CIND shampooing antipoux.

Le peigne anti-poux pour éliminer les poux

L’utilisation d’un peigne antipoux est recommandée. Préférez un peigne en métal à dents fines et serrées plutôt que les petits peignes en plastique peu solides. Il faut peigner soigneusement et longuement (30 minutes) les cheveux mouillés, 3 fois puis 2 fois par jour, en allant du cuir chevelu à l'extrémité du cheveu. Ce traitement peut être prolongé durant 3 semaines. Utilisé seul, le peigne antipoux est efficace dans 50 % des cas.

Les traitements médicamenteux pour éliminer les poux

Depuis de nombreuses années, le traitement des poux repose sur l’application de médicaments contenant des insecticides qui tuent les poux et les lentes. Mais les insecticides sont devenus de moins en moins efficaces du fait de l’apparition de résistance chez les poux.

Les pyréthrines sont des insecticides qui détruisent le système nerveux des poux. Il existe des pyréthrines naturelles (extraites d’un chrysanthème) et des pyréthrines de synthèse (perméthrine, phénothrine…). On constate désormais que les poux sont souvent résistants aux pyréthrines. Ces substances restent néanmoins utilisées dans des shampoings antipoux. Les modalités d’application sont propres à chaque produit. Suivez bien le mode d’emploi indiqué sur la notice. Dans tous les cas, le produit appliqué doit être rincé soigneusement et suivi d'un shampooing doux. Une deuxième application doit, si possible, être pratiquée après 7 à 10 jours pour éliminer les poux nés des lentes dans l’intervalle.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 16 Avril 2019

Antiparasitaires externes : pyréthrines

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Le malathion est un insecticide qui tue également les poux par une action neurotoxique. Initialement vendu sans ordonnance, il est présent dans une lotion (PRIODERM) qui ne sera bientôt plus disponible. En effet, en décembre 2018, l’agence du médicament a décidé que ce médicament ne pourrait plus être obtenu sans ordonnance en raison de la survenue de rares troubles neurologiques à fortes doses. Dans ce contexte, le laboratoire a choisi d’arrêter la commercialisation de la lotion PRIODERM, qui reste disponible jusqu’à épuisement des stocks (voir Actualités : Poux de tête : arrêt de commercialisation de PRIODERM suite à l'inscription du malathion sur liste I, 12/2018).

Comment savoir si le traitement antipoux a été efficace ?

Les démangeaisons dues aux poux peuvent persister plusieurs jours après l’application du traitement anti-poux : cela ne signifie pas nécessairement que celui-ci n’a pas fonctionné. Assurez-vous plutôt de la disparition des poux et des lentes dans la chevelure. L’efficacité du traitement doit être évaluée le lendemain de l’application puis après 7 jours. Un échec du traitement peut être du au mauvais respect des conditions d’application ou à une réinfestation (si les mesures complémentaires, telles que le lavage des draps et des vêtements, n'ont pas bien été suivies). Si un traitement bien suivi n’est pas suffisamment efficace, il faut envisager un traitement avec une autre classe de produit. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Inspectez ensuite régulièrement la chevelure de votre enfant pour vous assurer l’absence de réinfestation.

Les produits complémentaires

D’autres produits qui ont une action complémentaire aux antipoux peuvent être proposés : sprays répulsifs qui éloignent les poux, baumes décolleurs de lentes à utiliser après traitement, désinfectants antiparasitaires, etc.


Sources et références de l'article "Poux"