En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas de problème de peau chez un enfant ?

Mis à jour : Vendredi 14 Décembre 2018

Que faire en cas de problèmes de peau chez un enfant ?

  • Contre les piqûres d’insectes, appliquez un peu d’eau vinaigrée (une cuillerée à soupe de vinaigre dans un bol) sur la peau de votre enfant, ou utilisez certains gels et crèmes contre les démangeaisons, disponibles sans ordonnance en pharmacie. Attention, ces produits sont parfois contre-indiqués chez les nourrissons.
  • Coupez les ongles de votre enfant pour éviter qu’il ne se blesse en se grattant.
  • Si vous suspectez un médicament d’être à l’origine des rougeurs et des démangeaisons, signalez-le immédiatement à votre médecin ou à votre pharmacien.
Conduite à tenir en cas de problèmes de peau chez un enfant
  Si le problème de peau s’accompagne de fièvre ou d’un affaiblissement de l’état général.
  Si la peau suinte ou paraît infectée (pus).
  Si les symptômes d’une allergie déjà connue sont soudainement plus sévères que ceux des épisodes précédents.
  S'il a le visage ou la langue gonflée.
  Si l'enfant a du mal à respirer.
  Si l'enfant a de la fièvre, des vomissements et qu'il est gêné par la lumière.
  Si l'éruption est formée de vésicules.
  Si le problème de peau provoque des douleurs chez l’enfant ou si les démangeaisons ne sont plus supportables.
  Si les problèmes de peau ne diminuent pas au bout de 48 heures d’automédication ou, au contraire, s’ils empirent.
  Si l'enfant a déjà présenté des signes identiques et qu'il a été examiné par un médecin.
  Si la rougeur est localisée et isolée.
Légende
Consultez un médecin dans la journée.
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas de problèmes de peau chez un enfant ?

Le médecin détermine l’origine des rougeurs et des démangeaisons et décide, le cas échéant, d’un traitement approprié – par exemple à base d’antihistaminiques ou d’anti-inflammatoires – pour soulager les symptômes. Il peut également prescrire des médicaments pour soigner l’irritation due au grattage. Si une allergie cutanée est suspectée, le médecin peut demander des tests sanguins et des tests d’allergie cutanée (prick-tests) afin de déterminer la substance allergisante.

Actualités

Granules homéopathiques (illustration).

Déremboursement des spécialités homéopathiques en 2021

Hommage à Jean-Philippe, notre ami et notre collègue, qui nous a quittés bien trop tôt.

Poussière d’étoiles...

Les pharmaciens d'officine pourront proposer la vaccination contre la grippe à partir de la saison grippale 2019/2020, sous réserve de respecter les obligations réglementaires (illustration).

Vaccination contre la grippe par les pharmaciens : les dispositions réglementaires publiées au Journal...