La prévention des régurgitations chez les bébés

Mis à jour : Mardi 17 Juillet 2018

Comment prévenir les régurgitations du nourrisson ?

  • Assurez-vous que vous respectez bien le mode d’emploi du lait artificiel, par exemple que vos mesurettes de poudre de lait sont rases et non bombées.
  • Veillez à utiliser une tétine adaptée à l’âge de l’enfant et à son comportement alimentaire. Ne la percez pas de trous supplémentaires.
  • Faites des pauses en donnant le biberon et laissez au bébé le temps de faire un rot intermédiaire au milieu de son repas.
  • Après le repas, faites-lui faire son rot et promenez-le. Mieux vaut ne pas le coucher tout de suite. Éventuellement, changez-le avant la tétée pour éviter de le manier tant qu’il a le ventre plein.
  • Ne serrez pas trop ses vêtements ou sa couche.
  • Ne le laissez pas en permanence dans un siège relax ou auto, ce qui compresserait son estomac.
  • Essayez de fractionner ses repas (plus souvent, en moins grande quantité à chaque repas).
  • Évitez d'exposer votre bébé à la fumée de tabac (tabagisme passif).
  • Si votre médecin vous le conseille, vous pouvez utiliser un lait anti-régurgitation (AR, ou Confort).

Les laits épaissis en cas de régurgitations

Les laits anti-régurgitation (AR, ou Confort) sont épaissis avec des protéines de lait, de la farine de caroube ou de l’amidon de maïs ou de riz. L’appellation « anti-régurgitation » est réservée aux laits de ce type vendus en pharmacie. Dans les grandes surfaces, ils sont désignés sous l’appellation Confort.

Il existe également un médicament sous forme de poudre orale destiné à prévenir les régurgitations des nourrissons. Il est à verser dans le biberon de lait reconstitué très chaud (50 à 60 °C). Après agitation, il permet l’obtention d’un gel.

Actualités

COVID-19 : vaccinations maintenues ou différées selon l'âge (illustration).

Des vaccinations ont pris du retard pendant la pandémie : il faut rattraper le calendrier !

 Les données actuelles disponibles n’apportent pas la preuve d’un bénéfice sur l’évolution de la COVID-19 lié à l’utilisation de l’hydroxychloroquine isolément ou en association à un macrolide (illustration).

COVID-19 : l'utilisation hors AMM de l'hydroxychloroquine n'est plus autorisée à l'hôpital

De multiples mécanismes en jeu dans les atteintes cardiaques de la COVID-19 (illustration).

Atteintes cardiaques et COVID-19 : plusieurs mécanismes en jeu