Comment réagir en cas de rhinopharyngite chez un enfant ?

Mis à jour : Jeudi 05 Octobre 2017

Ce que vous pouvez faire pour soulager la rhinopharyngite d'un enfant

  • Mouchez votre enfant régulièrement avec un mouche-bébé ou un mouchoir, une narine après l’autre.
  • Lavez-lui le nez avec du soluté physiologique en aérosol ou en dosettes.
  • Humidifiez l’atmosphère de sa chambre avec des récipients remplis d’eau ou un humidificateur.
  • Faites-le boire suffisamment, car rester la bouche ouverte déshydrate.
  • Soulagez éventuellement sa fièvre par du paracétamol.
  • Surélevez sa tête lorsqu’il dort (par exemple avec un coussin placé sous son matelas).
Conduite à tenir en cas de rhinopharyngite d'un enfant
  alt Lorsqu'un écoulement nasal se produit chez un nouveau-né (moins de un mois).
  alt En cas de forte fièvre, de sécrétions jaunes ou vertes qui encombrent le nez, de douleurs d'oreilles, de violents maux de tête ou de problèmes respiratoires.
  alt Si l'enfant a très mal à la gorge.
  alt Si la fièvre dure plus de 48 heures ou revient après avoir disparu.
  alt Si l'enfant présente tous les signes d'une rhinopharyngite et que sa fièvre éventuelle disparaît en moins de 48 heures.
Légende
alt Consultez un médecin dans la journée.
alt Il est possible de s’automédiquer.

Ce que fait le médecin pour soigner la rhinopharyngite d'un enfant

Le médecin généraliste (ou parfois le médecin oto rhino laryngologiste ou ORL) s’assure qu’il n’y a pas d’autres causes aux symptômes observés et qu’aucune surinfection n’est présente. Il prescrit une désinfection rhinopharyngée (lavages de nez plusieurs fois par jour) et du paracétamol lorsqu’il y a de la fièvre. Parfois, lorsque la toux est épuisante, le médecin peut prescrire un médicament pour la soulager. Il prescrit des antibiotiques uniquement en cas de surinfection bactérienne.

Actualités

Des études de séroprévalence en cours dans la COVID-19 (illustration).

Tests sérologiques de la COVID-19 : une interprétation qui n'est pas si simple

Syndromes atypiques : dépister la COVID-19 au moindre doute (illustration).

Avoir le réflexe dépistage de la COVID-19 face à des manifestations inhabituelles

Le manque de liens sociaux, une situation particulièrement délétère (illustration).

De l’isolement social à la solitude : une question neurobiologique ?