Rhinopharyngite de l’enfant

Mis à jour : Jeudi 05 Octobre 2017

La rhinopharyngite est l’infection ORL la plus fréquente chez les jeunes enfants. Passage obligé des premières années de vie, elle est habituellement plus gênante que grave, même si elle se répète fréquemment. Son traitement repose essentiellement sur le lavage de nez et sur les médicaments destinés à soulager la fièvre.

Qu’est-ce que la rhinopharyngite ?

rhinopharyngite enfant

La rhinopharyngite est une inflammation du nez et du pharynx (l’arrière des fosses nasales et le fond de la gorge), le plus souvent d’origine virale. Cette maladie est très fréquente chez les enfants de six mois à six ans et représente plus de 10 millions de consultations par an ! C’est un passage obligé pour cette tranche d’âge qui témoigne de l’adaptation de l’enfant à son environnement. Pendant les premiers mois de sa vie, l’enfant est protégé par les anticorps maternels. Au fur et à mesure que ceux-ci disparaissent de son organisme, l’enfant est confronté de plus en plus souvent à des virus contre lesquels il n’est pas immunisé. Ensuite, au fur et à mesure que ses défenses immunitaires se développent, l’enfant devient moins sensible aux infections de ce type.

Quels sont les symptômes de la rhinopharyngite ?

La rhinopharyngite de l’enfant est l’équivalent du rhume chez l’adulte. Le nez coule ou est bouché, l’enfant éternue, tousse et peut avoir mal à la gorge. Le liquide qui s’écoule est d’abord fluide et limpide. Il devient souvent plus épais au bout de quelques jours. D’autres symptômes peuvent apparaître : malaise, fièvre, maux d’oreilles (même en l’absence d’otite), baisse de l’appétit, fatigue, ganglions gonflés, yeux rouges, etc. La fièvre disparaît en général en moins de quarante-huit heures.

Les ganglions
Les ganglions sont de petits organes sphériques dispersés dans notre organisme. Les plus gros sont situés au niveau de la nuque, du cou, des aisselles et de l’aine. Ils sont essentiels pour l’immunité car ils filtrent les micro-organismes et stimulent la fabrication d’anticorps destinés à les neutraliser. Lors d’une infection, cette activité immunitaire intense provoque un gonflement des ganglions. Ainsi, un enfant sujet aux rhinopharyngites à répétition aura de façon quasiment permanente les ganglions du cou gonflés, car ceux-ci n’ont pas le temps de retrouver leur taille normale entre deux infections.

Quelles sont les complications éventuelles de la rhinopharyngite ?

La rhinopharyngite est une maladie gênante, mais généralement sans gravité et qui évolue rapidement. Parfois, les rhinopharyngites évoluent en otite, bronchite ou laryngite, plus rarement en sinusite. Dans certains cas, l’inflammation locale favorise une surinfection par des bactéries.

Les végétations
Les végétations adénoïdes sont de petits organes situés au fond du nez et dans la partie supérieure de la gorge. Elles sont de la même famille que les ganglions et, comme eux, elles jouent un rôle dans la défense immunitaire. Lorsqu’un enfant est atteint de rhinopharyngites à répétition, les végétations peuvent gonfler de manière durable. Ce gonflement provoque parfois des complications qui persistent malgré les traitements : otite, sinusite, bronchite ou nez bouché. Dans ce cas, il est parfois nécessaire d’enlever les végétations sous anesthésie générale, le plus souvent après l’âge de deux ans. Il n’est pas rare qu’une otite se développe dans les deux semaines qui suivent l’intervention, mais celle-ci est en général la dernière d’une longue série.

Quelles sont les causes de la rhinopharyngite ?

Les rhumes et les rhinopharyngites sont dus à des virus très communs, les rhinovirus. Lorsque le nourrisson n’est plus protégé par les anticorps transmis par sa mère pendant la grossesse ou dans le lait, il doit s’immuniser progressivement contre la cinquantaine de rhinovirus responsables de rhinopharyngites. En général, les jeunes enfants sont contaminés par leur entourage familial ou par les enfants de la crèche, de la garderie ou de l’école maternelle. La répétition des rhinopharyngites est un phénomène habituel, même chez des enfants en bonne santé.

Comment prévenir la rhinopharyngite de l’enfant ?

Essayer de prévenir les rhinopharyngites reste assez illusoire. Les bébés doivent passer par là pour acquérir leur immunité. L’aération régulière des chambres (y compris en hiver) et l’humidification de l’air ambiant sont susceptibles d’améliorer la résistance de la muqueuse nasale aux virus. Mieux vaut ne pas trop chauffer votre domicile et ne pas exposer votre enfant à la fumée de tabac.

    Néanmoins, vous pouvez appliquer les règles d’hygiène pour limiter le risque d’infection :
  • ne laissez pas couler le nez de votre enfant, mouchez-le ou apprenez-lui à se moucher ;
  • apprenez-lui à se laver les mains et lavez les vôtres souvent ;
  • n’embrassez pas votre enfant sur le visage, embrassez-le sur la nuque ou le corps ;
  • évitez les échanges de couverts et de verres entre enfants.
Les rhinovirus
Les rhinovirus sont responsables de la majorité des rhumes. Il en existe une grande diversité, plus de 100 types différents ayant été identifiés. Ils circulent toute l’année, mais par mode épidémique sur deux périodes, l’automne et le printemps. La transmission se fait par contact direct ou par les gouttelettes de salive. Au cours de l’infection, les rhinovirus se multiplient localement dans l’épithélium de la muqueuse du nez et de la trachée. Plusieurs études ont montré que les infections par rhinovirus peuvent exacerber l’asthme chez l’enfant, comme chez l’adulte.

Ce que vous pouvez faire pour soulager la rhinopharyngite d'un enfant

  • Mouchez votre enfant régulièrement avec un mouche-bébé ou un mouchoir, une narine après l’autre.
  • Lavez-lui le nez avec du soluté physiologique en aérosol ou en dosettes.
  • Humidifiez l’atmosphère de sa chambre avec des récipients remplis d’eau ou un humidificateur.
  • Faites-le boire suffisamment, car rester la bouche ouverte déshydrate.
  • Soulagez éventuellement sa fièvre par du paracétamol.
  • Surélevez sa tête lorsqu’il dort (par exemple avec un coussin placé sous son matelas).
Conduite à tenir en cas de rhinopharyngite d'un enfant
  alt Lorsqu'un écoulement nasal se produit chez un nouveau-né (moins de un mois).
  alt En cas de forte fièvre, de sécrétions jaunes ou vertes qui encombrent le nez, de douleurs d'oreilles, de violents maux de tête ou de problèmes respiratoires.
  alt Si l'enfant a très mal à la gorge.
  alt Si la fièvre dure plus de 48 heures ou revient après avoir disparu.
  alt Si l'enfant présente tous les signes d'une rhinopharyngite et que sa fièvre éventuelle disparaît en moins de 48 heures.
Légende
alt Consultez un médecin dans la journée.
alt Il est possible de s’automédiquer.

Ce que fait le médecin pour soigner la rhinopharyngite d'un enfant

Le médecin généraliste (ou parfois le médecin oto rhino laryngologiste ou ORL) s’assure qu’il n’y a pas d’autres causes aux symptômes observés et qu’aucune surinfection n’est présente. Il prescrit une désinfection rhinopharyngée (lavages de nez plusieurs fois par jour) et du paracétamol lorsqu’il y a de la fièvre. Parfois, lorsque la toux est épuisante, le médecin peut prescrire un médicament pour la soulager. Il prescrit des antibiotiques uniquement en cas de surinfection bactérienne.


Les lavages de nez en cas de rhinopharyngite

La première mesure à prendre est de faire des lavages de nez réguliers avec une solution de lavage ou du sérum physiologique (dosettes ou aérosols vendus en pharmacie ou en parapharmacie) pour désinfecter le nez. Ces lavages doivent être pratiqués plusieurs fois par jour. Si le nez coule, il faut préalablement moucher l’enfant, si nécessaire, avec un mouche-bébé. Puis, en pratique :

  • Lorsqu’il s’agit d’un nourrisson, allongez l’enfant sur le dos, la tête inclinée sur le côté. Maintenez fermement cette position, en vous faisant aider si nécessaire, et instiller dans la narine supérieure le contenu d’une dosette de solution de lavage. La solution doit ressortir par la narine inférieure. Inclinez la tête de l’autre côté et renouvelez l’opération dans l’autre narine.
  • Lorsque l’enfant est plus âgé, il peut être assis et pencher la tête. La solution doit toujours être instillée dans la narine supérieure.
Liste non exhaustive des produits de parapharmacie mise à jour : Jeudi 14 Mai 2020

Produits d'hygiène et de soins pour le nez

Les médicaments en cas de rhinopharyngite de l’enfant

Comme la rhinopharyngite chez l’enfant est presque exclusivement virale, un traitement antibiotique est inutile. Il ne réduit pas la durée de la maladie qui guérit habituellement spontanément et ne permet pas de prévenir la survenue des otites ou des sinusites. L'utilisation des solutions de lavage pour dégager le nez est une mesure nécessaire, d'autant plus que l'enfant est jeune.

Le paracétamol peut être utilisé pour faire baisser la fièvre lorsque la température de l’enfant dépasse 38,5° C.

Les vasoconstricteurs décongestionnants proposés pour traiter le rhume en automédication chez l’adulte ne doivent en aucun cas être utilisés chez un enfant de moins de quinze ans.

Les traitements symptomatiques par voie orale ou rectale

En cas d'écoulement nasal important, un antihistaminique peut permettre d'assécher le nez. Des médicaments associant du paracétamol à un antihistaminique sont indiqués dans le traitement des rhinopharyngites. Attention dans ce cas à ne pas donner simultanément un autre médicament contenant du paracétamol, car une prise conjointe expose à un risque de surdosage toxique pour le foie.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 14 Mai 2020

Antihistaminique associé à un antipyrétique

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les solutions nasales

Des préparations nasales à visée antibactérienne peuvent être utilisées pour désinfecter le nez. Ces solutions contiennent des antiseptiques ou des huiles essentielles et ne devraient être employées que sur avis médical. Elles sont réservées à l’enfant de plus de 30 mois quand elles contiennent des huiles essentielles d’eucalyptus ou du camphre.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 14 Mai 2020

Préparations nasales à visée antibactérienne

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les inhalations

Les inhalations peuvent permettre de dégager les voies respiratoires en cas de rhume. Elles doivent être réservées à l’enfant de plus de douze ans, car les solutions utilisées pour faire les inhalations contiennent des essences végétales (camphre, eucalyptus, menthol…) qui peuvent avoir des effets indésirables graves chez l’enfant.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 14 Mai 2020

Inhalations par fumigation

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les autres médicaments

D’autres médicaments (homéopathie, phytothérapie) sont également proposés dans le traitement d’appoint du rhume de l’enfant.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 14 Mai 2020

Homéopathie

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

En cas de rhinopharyngite chronique, des médicaments à base de soufre sont parfois prescrits par le médecin.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 14 Mai 2020

Médicaments soufrés

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Sources et références de l'article "Rhinopharyngite de l’enfant"