En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas de rougeole ?

Mis à jour : Vendredi 24 Août 2018

Que faire en cas de rougeole ?

    Si vous suspectez une rougeole, appelez immédiatement votre médecin. Emmenez votre enfant aux urgences si :
  • la fièvre dépasse 40,5 °C ;
  • ses oreilles sont douloureuses ;
  • il a du mal à respirer.

Ce que fait le médecin en cas de rougeole ?

Avant l’éruption de boutons, le médecin peut faire le diagnostic s’il voit de petites tâches blanchâtres, en grains de semoule, à l'intérieur des joues, spécifiques de la maladie, mais elles ne sont pas toujours présentes. Le diagnostic se fait alors au moment de l’éruption.

Le médecin fait un examen complet pour rechercher d’éventuelles complications. La rougeole est une maladie très contagieuse : le médecin doit signaler tout cas de rougeole qu’il diagnostique à l’agence régionale de santé dont il dépend.

Quels sont les traitements de la rougeole ?

    Le traitement de la rougeole consiste à soulager l’enfant :
  • du paracétamol contre la fièvre et les douleurs,
  • un lavage du nez et, éventuellement,
  • un médicament contre la toux sèche.

Les antibiotiques ne sont nécessaires qu’en cas d’infection bactérienne des oreilles ou des poumons. L’enfant doit boire beaucoup et se reposer. Chez les adultes, la rougeole peut nécessiter une hospitalisation.

Actualités

Hommage à Jean-Philippe, notre ami et notre collègue, qui nous a quittés bien trop tôt.

Poussière d’étoiles...

Les pharmaciens d'officine pourront proposer la vaccination contre la grippe à partir de la saison grippale 2019/2020, sous réserve de respecter les obligations réglementaires (illustration).

Vaccination contre la grippe par les pharmaciens : les dispositions réglementaires publiées au Journal...

Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge et de leur profil de risque (illustration).

Nouvelle édition du calendrier vaccinal : quels changements pour 2019 ?