En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Prévention de la rougeole

Mis à jour : Lundi 03 Avril 2017

Pour se protéger et protéger les autres de la rougeole, la solution est la vaccination de l’ensemble de la population. Grâce à la vaccination devenue presque systématique sur le territoire, la rougeole se fait de plus en plus rare en France. Néanmoins, depuis 2008, une recrudescence des cas de rougeole est observée.

La vaccination chez les enfants

La vaccination contre la rougeole est officiellement recommandée chez les enfants depuis 1999. Elle est administrée sous forme d’un vaccin unique ROR (rougeole oreillons rubéole). Le vaccin de la rougeole entraîne parfois des réactions bénignes, telles que fièvre ou petits boutons. Un enfant peut être vacciné dès l’âge de neuf mois ; avant cet âge, il est habituellement protégé par l’immunité de la mère, si celle-ci a eu la rougeole ou si elle est vaccinée. Le plus souvent, la vaccination comporte une dose de vaccin vers l'âge de douze mois et une deuxième dose entre 13 et 24 mois (elle peut néanmoins être rattrapée plus tard). Les enfants de plus de deux ans qui n'ont pas bénéficié de la vaccination peuvent être correctement protégés en recevant deux doses de vaccin espacées d'au moins un mois.

La vaccination chez les adultes

Les recommandations concernant la vaccination contre la rougeole des adultes a été actualisée en février 2011. Tous les adultes nés après 1980 devraient recevoir deux doses du vaccin ROR. Ceux nés avant 1980 non vaccinés et sans antécédent de rougeole devraient recevoir une dose du vaccin ROR s’ils sont professionnels de santé ou en charge d’enfant en bas âge.

La vaccination autour d’un cas de rougeole déclaré

Les personnes non vaccinées et celles qui n’ont jamais contracté la rougeole peuvent recevoir le vaccin jusqu’à 72 heures après avoir été en contact avec la rougeole (sauf les femmes enceintes). Cette injection peut permettre d'éviter la survenue de la maladie. Cela concerne notamment les nourrissons ente 6 et 11 mois.

Les vaccins ROR

Le vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole (vaccin ROR) est entièrement remboursé par l’Assurance maladie pour les enfants de 1 à 18 ans, et au minimum à 65 % dans les autres cas. L’acte de vaccination lui-même (la consultation et l’injection) est également remboursé à 100 % par l’Assurance maladie. Les centres de la PMI (Protection maternelle et infantile) vaccinent gratuitement sans que les parents aient à apporter le vaccin avec eux.

L’injection du vaccin peut être effectuée par votre médecin ou par une infirmière, sur prescription de votre médecin. Le nom du vaccin, le numéro de lot et la date de l’injection doivent être notés sur le carnet de santé.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Juillet 2017

Vaccins : rougeole

Vaccins : rougeole, oreillons, rubéole

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Actualités

Les bonnes pratiques de tatouage permettent de limiter, mais non supprimer, les risques d'effets indésirables, immédiats ou à long terme (illustration).

Tatouages, détatouages, faux ongles… : comment réduire les risques pour la santé ?

Les patients atteints d'un cancer utilisant exclusivement des thérapies

Etude sur plusieurs cancers : remplacer les traitements modernes par des "médecines alternatives" tue

Chez les personnes souffrant à la fois d'une HTA et d'une insuffisance rénale chronique, les bénéfices d'un traitement antihypertenseur intensif semblent supérieurs aux risques (illustration).

HTA et insuffisance rénale chronique : peut-on intensifier le traitement antihypertenseur ?