Rubéole

Mis à jour : Vendredi 12 Juin 2020

La rubéole (ou « troisième maladie ») est une maladie virale due à un virus de la famille des Togavirus. La plus souvent bénigne chez l’enfant, elle devient grave lorsqu’elle touche les femmes enceintes. Ce risque justifie la vaccination systématique tous les nourrissons avec le vaccin combiné ROR (rougeole oreillons rubéole).

Qu'est-ce que la rubéole ?

La rubéole, ou troisième maladie, est une maladie infantile virale habituellement bénigne qui survient chez les enfants non vaccinés. Elle devient grave lorsqu’elle touche les femmes enceintes, surtout en début de grossesse. A la naissance, l’enfant peut présenter des lésions du cerveau, une surdité, une cécité, des anomalies cardiaques, un retard de croissance ou d’autres handicaps. On constate également un risque d’avortement ou de prématurité. Ce risque justifie la vaccination systématique avec le vaccin rougeole oreillons rubéole.

Comment se transmet la rubéole ?

La rubéole se transmet dans les gouttelettes de salive expulsées par la personne malade. Les personnes atteintes sont contagieuses une semaine avant l’apparition de l’éruption cutanée et jusqu’à 14 jours après. Une transmission au fœtus est également possible en cas d’infection par une femme enceinte pendant les premiers mois de la grossesse. En cas de passage à travers le placenta, le risque de malformations fœtales est élevé. Il suffit d’avoir eu une fois la rubéole pour être immunisé définitivement.

Quels sont les symptômes de la rubéole ?

Deux semaines après la contamination, les symptômes de la rubéole ressemblent à ceux de la rougeole : fièvre modérée pendant 1 ou 2 jours, suivie d’une éruption de petites taches rosées, le plus souvent sur le thorax. Ces taches disparaissent très rapidement. Les ganglions au niveau du cou et derrière les oreilles sont parfois gonflés. Chez les adultes, les symptômes de la rubéole sont souvent plus intenses que chez les enfants. Dans environ la moitié des cas, la rubéole ne provoque pas de symptômes et passe inaperçue.

Le diagnostic de rubéole ne peut être confirmé que par un test sérologique (mise en évidence d’immunoglobulines spécifiques).

Quelles sont les complications de la rubéole ?

Si la rubéole reste le plus souvent bénigne chez l’enfant, certaines complications peuvent néanmoins apparaître : une atteinte inflammatoire de plusieurs articulations qui disparaît sans séquelles au bout de quelques semaines (plus fréquente chez les adultes et en particulier les femmes), voire une atteinte inflammatoire des méninges (méningite) et du cerveau.

La contamination par la rubéole d’une femme enceinte est extrêmement dangereuse pour le fœtus, en particulier en début de grossesse. A la naissance, l’enfant peut présenter des lésions du cerveau, une surdité, une cécité, des anomalies cardiaques, un retard de croissance ou d’autres handicaps. On constate également un risque d’avortement ou de prématurité.

Actualités

VIDAL vous souhaite un très bel été !

Très bel été à tous !

Vigilance et accompagnement, des éléments-clés en médecine gériatrique (illustration).

Patients âgés, COVID-19 et fortes chaleurs : des mesures spécifiques

Une étude menée par l'armée suisse montre que les mesures barrières semblent prévenir l'apparition de symptômes en cas d'infection (illustration).

COVID-19 : les mesures barrières préviennent-elles l’apparition de symptômes en cas d’infection ?