En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment prévenir les hémorroïdes ?

Mis à jour : Lundi 19 Juin 2017

Certaines mesures générales (hydratation, lutte contre la constipation et activité physique) peuvent permettre de prévenir les hémorroïdes.

Luttez contre la constipation

Veillez à ce que les selles soient régulières et molles, en adoptant par exemple une nourriture riche en fibres alimentaires (fruits, légumes, céréales complètes) et en buvant beaucoup.

Pratiquez une activité physique

Prenez l’habitude de pratiquer une activité physique quelle qu’elle soit, en évitant toutefois le cyclisme et l’équitation. Le mouvement, les exercices physiques réguliers activent la circulation et la digestion et préviennent ainsi la formation d’hémorroïdes.

Évitez la station debout ou assise prolongée

Suivez la règle valable pour toutes les affections veineuses : plutôt marcher ou se coucher que rester debout sans bouger, ou assis de manière prolongée.

Évitez de prendre des aliments favorisant les crises

Pour cela, faites une liste de ce que vous avez ingéré dans les heures qui ont précédé celles-ci. Avec le temps, vous devriez pouvoir faire des recoupements et identifier les aliments incriminés.

Surveillez vos médicaments

Certains médicaments favorisent la constipation, et donc les crises hémorroïdaires. Lorsque le médecin vous prescrit un nouveau médicament, n’hésitez pas à en parler avec lui.

Pratiquez une hygiène anale raisonnable

Procédez à des lavages réguliers de l’anus à l’eau tiède avec un linge en coton ou une lingette humide, sans abuser du savon.

Actualités

L\\\\\\\'INCa publie une fiche sur le repérage de la souffrance psychique chez les personnes atteintes de cancer (illustration).

Souffrance psychique et cancer : l’INCa publie une fiche synthétique pour les médecins généralistes

La nouvelle recommandation de la HAS a été rendue publique le 23 octobre 2018.

Dépistage systématique et ciblé des infections à Chlamydia trachomatis : la HAS modifie ses recommandations

Les propriétés antiagrégantes plaquettaires de l\\\\\\\'aspirine ont été découvertes en 1967 (illustration).

Seniors en bonne santé : prendre de l'aspirine à faible dose est-il utile ?