En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Grossesse et hypertension artérielle

Mis à jour : Lundi 22 Octobre 2018
femme enceinte chez son médecin

La pression artérielle baisse naturellement au cours de la grossesse. Néanmoins, il existe un risque d’élévation de la pression artérielle pendant la grossesse. L’hypertension artérielle touche environ 10 % des femmes enceinte. Si l’hypertension n’est pas contrôlée, elle peut provoquer un décollement du placenta ou des troubles de la coagulation sanguine (voir l’article Pré-éclampsie).

Les femmes enceintes qui présentent une hypertension artérielle avant leur grossesse

Si vous souffrez d’hypertension artérielle et que vous envisagez une grossesse, vous devez en informer votre médecin traitant. Attention, certains médicaments antihypertenseurs sont déconseillés chez la femme enceinte. Il est possible que votre médecin soit amené à modifier votre traitement. Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion et les inhibiteurs de l’angiotensine II sont contre-indiqués aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse et leur interruption devra être envisagée. Les diurétiques sont également déconseillés, car ils risquent d’entraîner un retard de croissance du fœtus. Les antihypertenseurs les plus utilisés pendant la grossesse sont la méthyldopa, certains bêtabloquants et certains inhibiteurs calciques.

Les femmes enceintes dont l’hypertension artérielle est mal équilibrée ou compliquée doivent être prises en charge dans une maternité en lien avec un spécialiste de la prise en charge de l’hypertension.

L’hypertension artérielle liée à la grossesse

L’hypertension artérielle liée à la grossesse, appelée hypertension artérielle gravidique, survient habituellement après 4e mois (20e semaine d’aménorrhée). Elle est due à une anomalie des vaisseaux sanguins du placenta. Elle n’y a pas ou peu de perte de protéines dans les urines, contrairement à la prééclampsie. La tension artérielle se normalise après l’accouchement. Le repos et des conseils diététiques peuvent être recommandés. Un traitement médicamenteux est parfois prescrit. Une surveillance régulière permet de s’assurer que l’hypertension n’évolue pas vers la pré-éclampsie.

Actualités

Les acides gras oméga-3 issus d'huiles de poisson sont sans effet sur le risque cardiovasculaire (illustration).

Risque cardiovasculaire et oméga-3 : résultats d'une méta-analyse Cochrane et de l'étude VITAL

Lymphodème du bras modéré à gauche, avancé à droite (© NEJM 2018).

Traitement du cancer du sein : comment prévenir et, si besoin, traiter un lymphoedème du bras ?

Le dosage de l'HbA1c permet d'évaluer la glycémie moyenne sur plusieurs mois, du moins en l'absence d'anomalie des globules rouges (illustration).

Diabète de type 2 : que faire lorsqu'une variation de l’HbA1c n’est pas due à la glycémie ?