Grossesse et hypertension artérielle

Mis à jour : Mardi 14 Janvier 2020
femme enceinte chez son médecin

La pression artérielle baisse naturellement au cours de la grossesse. Néanmoins, il existe un risque d’élévation de la pression artérielle pendant la grossesse. L’hypertension artérielle touche environ 10 % des femmes enceinte. Si l’hypertension n’est pas contrôlée, elle peut provoquer un décollement du placenta ou des troubles de la coagulation sanguine (voir l’article Pré-éclampsie).

Les femmes enceintes qui présentent une hypertension artérielle avant leur grossesse

Si vous souffrez d’hypertension artérielle et que vous envisagez une grossesse, vous devez en informer votre médecin traitant. Attention, certains médicaments antihypertenseurs sont déconseillés chez la femme enceinte. Il est possible que votre médecin soit amené à modifier votre traitement. Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion et les inhibiteurs de l’angiotensine II sont contre-indiqués aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse et leur interruption devra être envisagée. Les diurétiques sont également déconseillés, car ils risquent d’entraîner un retard de croissance du fœtus. Les antihypertenseurs les plus utilisés pendant la grossesse sont la méthyldopa, certains bêtabloquants et certains inhibiteurs calciques.

Les femmes enceintes dont l’hypertension artérielle est mal équilibrée ou compliquée doivent être prises en charge dans une maternité en lien avec un spécialiste de la prise en charge de l’hypertension.

L’hypertension artérielle liée à la grossesse

L’hypertension artérielle liée à la grossesse, appelée hypertension artérielle gravidique, survient habituellement après 4e mois (20e semaine d’aménorrhée). Elle est due à une anomalie des vaisseaux sanguins du placenta. Elle n’y a pas ou peu de perte de protéines dans les urines, contrairement à la prééclampsie. La tension artérielle se normalise après l’accouchement. Le repos et des conseils diététiques peuvent être recommandés. Un traitement médicamenteux est parfois prescrit. Une surveillance régulière permet de s’assurer que l’hypertension n’évolue pas vers la pré-éclampsie.

Actualités

Diabète de type 2 et COVID-19 : l'équilibre glycémique est la base de la prise en charge (illustration).

Diabète et infections, une influence réciproque

Les microthromboses s'associent à l'endothélite (illustration).

L’endothélite : clé de l’atteinte multiviscérale du SARS-CoV-2 ?

L'actualité COVID-19 depuis le 14 mai 2020 en un seul coup d'œil (illustration).

Les dernières actualités VIDAL sur l'épidémie COVID-19