En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les compléments alimentaires contre l'insuffisance veineuse

Mis à jour : Vendredi 26 Février 2016

Quels compléments alimentaires contre l'insuffisance veineuse ?

compléments alimentaires

Les compléments alimentaires contre l’insuffisance veineuse, comme les médicaments destinés au même usage, contiennent des extraits de plantes. Ces plantes sont le plus souvent choisies pour leur richesse en flavonoïdes (voir ci-dessous) ou pour leurs propriétés anticoagulantes permettant d’éviter la formation de caillots sanguins.

Les flavonoïdes contre l'insuffisance veineuse

Les flavonoïdes sont des substances antioxydantes présentes dans de nombreuses plantes. Ils sont à l’origine des teintes brunes, rouges et bleues des fleurs et des fruits. Plusieurs études effectuées dans le cadre de l’enregistrement de médicaments les contenant ont suggéré un léger effet protecteur et dilatateur des vaisseaux sanguins et une tendance à fluidifier le sang.

Plusieurs dizaines de médicaments et de compléments alimentaires contre l’insuffisance veineuse contiennent des flavonoïdes extraits de nombreuses plantes telles que les agrumes, le marron d’Inde, le petit houx, le pin maritime ou la vigne.

Parmi ces substances, on peut citer les oligoproanthocyanidines (OPC), l'hespéridine, la diosmine, la troxérutine (un dérivé synthétique) ou le resvératrol. Aujourd'hui, l'efficacité de ces médicaments est remise en cause et l'Assurance maladie a cessé de les rembourser par manque de preuves concernant leur efficacité.

Depuis 2012, faute de preuves d'efficacité convaincantes, les autorités sanitaires européennes ont interdit aux compléments alimentaires contenant des flavonoïdes de prétendre participer à la santé du cœur et des vaisseaux sanguins. De plus, les compléments alimentaires contenant des catéchines, des oligoproanthocyanidines (OPC), de la rutine ou de la diosmine ne peuvent pas prétendre contribuer à la circulation sanguine, ni prévenir l’insuffisance veineuse chronique.

De plus, selon l'Agence européenne de sécurité des aliments, les compléments alimentaires contenant des extraits de pépins de raisin (Vitis vinifera) ne peuvent PAS prétendre faciliter la circulation veineuse dans les jambes, réduire les gonflements des jambes, ni drainer les accumulations d’eau dans le corps.

Enfin, les produits contenant de la diosmine, de la troxérutine et de l'hespéridine ne peuvent PAS prétendre maintenir le tonus veineux ou la perméabilité des capillaires veineux.

Les acides gras oméga-3 des huiles de poisson contre l'insuffisance veineuse

Les huiles extraites des poissons gras, riches en acides gras oméga-3, ont un effet anticoagulant et préviendraient la formation de caillots de sang. Elles sont parfois contenues dans des compléments alimentaires proposés pour soulager les problèmes liés à l’insuffisance veineuse.

Existe-t-il des risques avec les compléments alimentaires contre l'insuffisance veineuse ?

Les personnes qui prennent des traitements anticoagulants ou qui vont subir une intervention chirurgicale doivent s’abstenir de prendre des compléments alimentaires ou des médicaments destinés à lutter contre l’insuffisance veineuse, du fait de leurs possibles propriétés anticoagulantes.

Actualités

Les pharmaciens d'officine pourront proposer la vaccination contre la grippe à partir de la saison grippale 2019/2020, sous réserve de respecter les obligations réglementaires (illustration).

Vaccination contre la grippe par les pharmaciens : les dispositions réglementaires publiées au Journal...

Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge et de leur profil de risque (illustration).

Nouvelle édition du calendrier vaccinal : quels changements pour 2019 ?

Les parents concernés par ce rappel doivent prendre contact avec leur pédiatre ou leur médecin pour se voir conseiller un lait de remplacement.

Rappel des produits de nutrition infantile MODILAC et PICOT AR : suspicion d'une contamination par salmonelle