Maladie de Raynaud

Mis à jour : Mardi 25 Octobre 2016

La maladie de Raynaud est un trouble de la circulation sanguine qui affecte les doigts, plus rarement les orteils : le froid déclenche une contraction prolongée des vaisseaux sanguins qui provoque pâleur, froideur et perte de sensibilité pendant une durée allant de quelques minutes à quelques heures. Dans 90 % des cas, la maladie de Raynaud est sans gravité et disparaît après quelques années. Parfois, elle est la conséquence d'une autre maladie, le plus souvent auto-immune. Elle peut également être une maladie liée aux activités professionnelles.

Qu'est-ce que la maladie de Raynaud ?

mains Raynaud

La maladie de Raynaud (on parle également de phénomène de Raynaud) est un arrêt temporaire de la circulation sanguine dans les extrémités, le plus souvent les doigts. Elle est due à un spasme des petits vaisseaux sanguins, le plus souvent en lien avec le froid, qui bloque la circulation du sang.

Selon son origine et ses conséquences, on distingue deux formes de maladie de Raynaud. La forme dite « primitive » et la forme dite « secondaire », conséquence d’une autre maladie.

Qu'appelle-t-on maladie de Raynaud primitive et secondaire ?

Dans sa forme dite « primitive », la maladie de Raynaud est due à une cause inconnue, on dit qu’elle est « idiopathique ». Les symptômes sont provoqués par le froid (sur les mains mais aussi parfois sur d’autres régions du corps). Ils sont spontanément réversibles et n’ont aucune conséquence sur la santé en général. Cette forme affecte principalement les femmes âgées de 20 à 30 ans.

Dans sa forme dite « secondaire », la maladie de Raynaud est la conséquence d’une autre maladie, le plus souvent une maladie auto-immune (où le système immunitaire attaque certains organes). Cette forme peut entraîner des complications (apparition d’ulcères sur les doigts qui peuvent se nécroser). Elle touche les personnes d’un âge souvent plus avancé que la forme primitive, en général des personnes de plus de 40 ans.

La maladie de Raynaud est-elle fréquente ?

On estime que 3 à 12 % des hommes et 6 à 20 % des femmes souffrent de maladie de Raynaud dans l’une de ses formes. La forme primitive est beaucoup plus fréquente (80 à 90 % des cas) que la forme secondaire.

La maladie de Raynaud est particulièrement fréquente chez les jeunes femmes de moins de 30 ans, chez qui elle tend à disparaître après quelques années (ou pendant la grossesse).

Actualités

Au-delà de l'approche antivirale, de multiples essais en cours pour lutter contre le choc cytokinique (illustration).

Choc cytokinique : les essais thérapeutiques en cours dans la COVID-19

Une production de cytokines excessive et autoentretenue (illustration).

COVID-19 : le rôle du choc cytokinique et les premières pistes thérapeutiques

Les infirmiers/ières sont autorisé(e)s jusqu'au 15 avril 2020 à prolonger certains soins initialement prescrits par un médecin, au-delà de la durée de validité de l'ordonnance (illustration).

COVID-19 et continuité des soins : des dispositions dérogatoires pour les infirmiers et les sages-femmes