En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Maladie de Raynaud

Mis à jour : Mardi 25 Octobre 2016

La maladie de Raynaud est un trouble de la circulation sanguine qui affecte les doigts, plus rarement les orteils : le froid déclenche une contraction prolongée des vaisseaux sanguins qui provoque pâleur, froideur et perte de sensibilité pendant une durée allant de quelques minutes à quelques heures. Dans 90 % des cas, la maladie de Raynaud est sans gravité et disparaît après quelques années. Parfois, elle est la conséquence d'une autre maladie, le plus souvent auto-immune. Elle peut également être une maladie liée aux activités professionnelles.

Qu'est-ce que la maladie de Raynaud ?

mains Raynaud

La maladie de Raynaud (on parle également de phénomène de Raynaud) est un arrêt temporaire de la circulation sanguine dans les extrémités, le plus souvent les doigts. Elle est due à un spasme des petits vaisseaux sanguins, le plus souvent en lien avec le froid, qui bloque la circulation du sang.

Selon son origine et ses conséquences, on distingue deux formes de maladie de Raynaud. La forme dite « primitive » et la forme dite « secondaire », conséquence d’une autre maladie.

Qu'appelle-t-on maladie de Raynaud primitive et secondaire ?

Dans sa forme dite « primitive », la maladie de Raynaud est due à une cause inconnue, on dit qu’elle est « idiopathique ». Les symptômes sont provoqués par le froid (sur les mains mais aussi parfois sur d’autres régions du corps). Ils sont spontanément réversibles et n’ont aucune conséquence sur la santé en général. Cette forme affecte principalement les femmes âgées de 20 à 30 ans.

Dans sa forme dite « secondaire », la maladie de Raynaud est la conséquence d’une autre maladie, le plus souvent une maladie auto-immune (où le système immunitaire attaque certains organes). Cette forme peut entraîner des complications (apparition d’ulcères sur les doigts qui peuvent se nécroser). Elle touche les personnes d’un âge souvent plus avancé que la forme primitive, en général des personnes de plus de 40 ans.

La maladie de Raynaud est-elle fréquente ?

On estime que 3 à 12 % des hommes et 6 à 20 % des femmes souffrent de maladie de Raynaud dans l’une de ses formes. La forme primitive est beaucoup plus fréquente (80 à 90 % des cas) que la forme secondaire.

La maladie de Raynaud est particulièrement fréquente chez les jeunes femmes de moins de 30 ans, chez qui elle tend à disparaître après quelques années (ou pendant la grossesse).

Actualités

Répartition départementale des cas signalés en 2017 (source : InVS).

Rougeole : 4 fois plus de cas qu'au premier quadrimestre 2016. Vers une vaccination ROR obligatoire ?

Le séquençage génétique de l’ADN fœtal peut être effectué à partir d’une simple prise de sang de la future mère (illustration).

Grossesse : la HAS recommande d’intégrer les tests ADN dans le dépistage de la trisomie 21

La SFAP publie des fiches repères pour aider à la mise en oeuvre, à la demande du patient et dans certaines conditions, d'une sédation profonde et continue en fin de vie (illustration).

Droit à une sédation profonde et continue en fin de vie : la SFAP publie 3 fiches repères