En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le diagnostic de la maladie de Raynaud

Mis à jour : Mardi 25 Octobre 2016

Comment le médecin diagnostique-t-il la maladie de Raynaud ?

Lorsqu’il suspecte une maladie de Raynaud, le médecin dispose de deux tests et d’examens complémentaires pour confirmer son diagnostic.

La manœuvre d'Allen

Dans la manœuvre d'Allen, le médecin comprime les artères du bras en demandant à son patient de fermer plusieurs fois la main. Celle-ci apparaît alors pâle et décolorée. La levée de la compression doit montrer une recoloration rapide de la main. Le diagnostic de maladie de Raynaud est positif si la levée de la compression montre une recoloration retardée et non uniforme de la paume et des doigts.

La manœuvre du chandelier

Les bras en position « haut les mains », le médecin demande au patient d'ouvrir et de fermer les poings de façon répétée. Le test est positif si les symptômes de maladie de Raynaud se produisent pendant la première minute de la manœuvre.

La capillaroscopie

La capillaroscopie permet une visualisation directe des capillaires (les plus petits vaisseaux sanguins) à l'aide d'un microscope optique par transillumination des ongles de la main (grossissement 10 à x 300). Cet examen est sans douleur.

Lors de maladie de Raynaud primitive, les capillaires ont un aspect normal. Dans les formes secondaires, les capillaires sont désorganisés, parfois dilatés ou « géants ».

L'échodoppler des artères des bras

Le médecin peut également demander un examen de la circulation sanguine dans les artères du bras : c’est l’échodoppler (une forme d’échographie), un examen indolore.

Les autres examens complémentaires

Une prise de sang permet de rechercher les signes sanguins d’une maladie auto-immune ou de troubles du sang qui pourraient être à l’origine d’une maladie de Raynaud secondaire.

Quand consulter lorsqu'on présente les symptômes de la maladie de Raynaud ?

Il est évidemment nécessaire de consulter son médecin traitant lorsqu’on a présenté, pour la première fois, des symptômes évoquant une maladie de Raynaud.

Mais, dans certains cas, une consultation rapide s’impose :

  • lorsqu’on est âgé de plus de 35 ans ;
  • lorsque les symptômes ne concernent qu’une seule main ;
  • si on est un homme ;
  • si on présente d’autres symptômes (yeux secs, douleurs articulaires, par exemple) ;
  • si on prend des médicaments ;
  • si on pratique une activité professionnelle à risque ;
  • si les symptômes s’aggravent progressivement.

Actualités

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

De nouvelles recommandations de traitement contre l'infection sexuellement transmissible à Mycoplasma genitalium (illustration).

Infection à Mycoplasma genitalium : nouvelles recommandations face à une antibiorésistance croissante

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité