En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Palpitations

Mis à jour : Vendredi 10 Février 2017

On appelle palpitations des battements du cœur soudainement perceptibles. Elles peuvent se révéler anodines ou, au contraire, être le signe d’une atteinte plus grave du cœur ou d’une autre maladie. Seul un examen médical permet de déterminer la cause et la gravité de ces symptômes cardiaques.

Quels sont les symptômes des palpitations ?

palpitations

Le plus souvent, les palpitations se manifestent par une sensation d’un cœur qui bat très fort ou de coups dans la poitrine. Parfois, il s’agit simplement de la sensation inhabituelle de sentir ses pulsations cardiaques. Le cœur peut s’emballer sans cause apparente puis revenir à un rythme normal tout aussi rapidement (tachycardie passagère). Dans d’autres cas, la sensation survient lorsque le rythme des battements est irrégulier (arythmie cardiaque). Les palpitations s’accompagnent parfois d’autres troubles : difficultés respiratoires, vertiges, angoisse, sueurs, agitation, etc.

Quelles sont les complications éventuelles des palpitations ?

Les modifications de la fréquence ou de la régularité des battements du cœur peuvent avoir des conséquences sur la circulation sanguine, et provoquer, par exemple, un évanouissement. C’est pourquoi les palpitations exigent toujours une consultation médicale afin d’en identifier la cause.

Actualités

Nourrisson équipé d'une canule nasale Optiflow Junior permettant de délivrer une oxygénothérapie à haut débit (© Fischer & Paykel Healthcare).

Bronchiolites sévères du nourrisson : l’oxygénothérapie à haut débit d’emblée limite l'escalade thérapeutique

En cas de situation à risque (zone épidémique en particulier), les bébés âgés de 6 à 12 mois peuvent être vaccinés contre la rougeole en utilisant le ROR (illustration).

Vaccin contre la rougeole avant l’âge de 1 an : la HAS préconise d'utiliser le ROR à la place de ROUVAX

La HAS publie une fiche méthodologique pour la création d'outils de décision médicale partagée (illustration).

Outils d'aide à la décision médicale partagée : rappels et préconisations de la Haute Autorité de Santé