En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Palpitations

Mis à jour : Vendredi 10 Février 2017

On appelle palpitations des battements du cœur soudainement perceptibles. Elles peuvent se révéler anodines ou, au contraire, être le signe d’une atteinte plus grave du cœur ou d’une autre maladie. Seul un examen médical permet de déterminer la cause et la gravité de ces symptômes cardiaques.

Quels sont les symptômes des palpitations ?

palpitations

Le plus souvent, les palpitations se manifestent par une sensation d’un cœur qui bat très fort ou de coups dans la poitrine. Parfois, il s’agit simplement de la sensation inhabituelle de sentir ses pulsations cardiaques. Le cœur peut s’emballer sans cause apparente puis revenir à un rythme normal tout aussi rapidement (tachycardie passagère). Dans d’autres cas, la sensation survient lorsque le rythme des battements est irrégulier (arythmie cardiaque). Les palpitations s’accompagnent parfois d’autres troubles : difficultés respiratoires, vertiges, angoisse, sueurs, agitation, etc.

Quelles sont les complications éventuelles des palpitations ?

Les modifications de la fréquence ou de la régularité des battements du cœur peuvent avoir des conséquences sur la circulation sanguine, et provoquer, par exemple, un évanouissement. C’est pourquoi les palpitations exigent toujours une consultation médicale afin d’en identifier la cause.

Actualités

L'étude Vican5 a été réalisée par l'Inserm et publiée le 20 juin 2018 sur le site de l'Inca.

VICAN5 : 5 ans après un diagnostic de cancer, 33 % des patients n’ont pas de suivi en médecine générale

Les troubles de l'érection sont associés à un risque cardiovasculaire deux fois plus élevé chez les hommes de plus de 60 ans (illustration).

Risque cardiovasculaire : nouvelles données favorables à une valeur prédictive de la dysfonction érectile

La téléconsultation sera remboursable pour l'ensemble des Français à partir du 15 septembre 2018 (illustration).

Téléconsultation par vidéo remboursée à partir de septembre 2018, télé-expertise rémunérée début 2019