En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Grossesse et thrombose veineuse

Mis à jour : Lundi 11 Janvier 2016

La prise en charge du risque de thrombose veineuse chez la femme enceinte

femme enceinte chez son médecin

Les femmes enceintes présentent un risque plus élevé d’accidents liés à la thrombose veineuse : phlébite (inflammation d’une veine avec formation d’un caillot sanguin) ou embolie pulmonaire (petit caillot bloqué dans les poumons). Ce risque est augmenté s’il existe dans la famille des antécédents de phlébite ou d’embolie pulmonaire. En cas de douleur suspecte dans la jambe, il ne faut pas hésiter à consulter rapidement son médecin. Les anticoagulants oraux sont déconseillés pendant toute la grossesse ainsi que pendant la période d’allaitement. Le traitement de la thrombose pendant la grossesse consiste en des injections d’héparine.

Actualités

La campagne #MeToo, lancée en octobre 2017 suite à l'affaire Weinstein, vise à sensibiliser la société sur la fréquence et l'impact dévastateur du harcèlement et des agressions sexuelles.

Harcèlement sexuel et agressions sexuelles des femmes : étude des risques santé à long terme

Examen clinique de la glande thyroïde (illustration).

Hypothyroïdie fruste sans facteur de risque : 21 essais randomisés confirment l’inutilité d’un traitement

L'escatilopram pourrait réduire les complications cardiaques chez les patients dépressifs après un accident coronarien (illustration).

Dépression après un syndrome coronarien aigu : prendre un antidépresseur améliore-t-il le risque cardiaque