En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les médicaments de la thrombose veineuse

Mis à jour : Lundi 11 Janvier 2016

Les médicaments prescrits dans la prévention et le traitement des thromboses veineuses sont destinés à prévenir la formation ou l'extension de caillots sanguins. On distingue les anticoagulants injectables et les anticoagulants oraux (antivitamines K).

L'héparine non fractionnée (HNF)

L’héparine est une substance fabriquée par l’organisme et qui a des propriétés anticoagulantes. L’héparine non fractionnée est le plus ancien des anticoagulants injectables. Son utilisation est limitée par le risque de baisse du nombre de plaquettes sanguines qui expose le patient à un risque d’hémorragie. Son utilisation doit s’accompagner de prises de sang régulières pour contrôler le taux de plaquettes dans le sang. L’héparine non fractionnée est injectée en intraveineuse ou sous la peau.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Juillet 2017

Anticoagulants injectables

Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM)

Plus récentes, les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) sont le traitement de référence de la thrombose veineuse. Injectées par voie sous-cutanée (sous la peau), elles bloquent la formation et l’extension de caillots sanguins. Les HBPM ont un effet plus modéré que l’héparine non fractionnée sur les plaquettes sanguines. Le médecin prescrit un dosage des plaquettes avant de débuter le traitement. Ensuite, dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire de faire des prises de sang de contrôle au cours du traitement.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Juillet 2017

Anticoagulants injectables

Le fondaparinux

Le fondaparinux a une efficacité proche de celle des HBPM. Il s’injecte sous la peau. Lors de traitement par ce médicament, il n’est pas nécessaire de surveiller le taux de plaquettes sanguines.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Juillet 2017

Antithrombotiques

Les autres antithrombotiques

Récemment, des médicaments antithrombotiques à avaler ont été commercialisés. Ils sont réservés à la prévention des thromboses veineuses après la mise en place d’une prothèse de hanche ou de genou. Ils ne nécessitent pas de prises de sang de contrôle.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Juillet 2017

Nouveaux anticoagulants oraux

Les anticoagulants antivitamine K (AVK)

Les AVK sont prescrits dans le traitement des thromboses veineuses et dans la prévention de leurs récidives. Leur usage est contre-indiqué chez les femmes enceintes.

La posologie des AVK doit être précisément ajustée pour éviter les sous-dosages (qui exposent à une récidive de thrombose veineuse) ou les surdosages (qui augmentent le risque d’hémorragie). Pour y parvenir, des prises de sang de contrôle régulières sont indispensables afin de mesurer l’INR (International Normalized Ratio, un paramètre qui reflète précisément la fluidité du sang). Chez une personne sans traitement, l’INR est de 1. Dans le cadre de la prévention des récidives de thrombose veineuse, l’INR doit se situer entre 2 et 3.

Pour en savoir plus sur les AVK

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Juillet 2017

Anticoagulants oraux : antivitamines K

Actualités

Les patients atteints d'un cancer utilisant exclusivement des thérapies

Etude sur plusieurs cancers : remplacer les traitements modernes par des "médecines alternatives" tue

Chez les personnes souffrant à la fois d'une HTA et d'une insuffisance rénale chronique, les bénéfices d'un traitement antihypertenseur intensif semblent supérieurs aux risques (illustration).

HTA et insuffisance rénale chronique : peut-on intensifier le traitement antihypertenseur ?

Les femmes répondent, en général, mieux aux antipsychotiques mais sont également plus sujettes aux possibles effets secondaires (illustration).

Médicaments antipsychotiques : l'efficacité et la tolérance diffèrent en fonction du genre