Les causes des arythmies cardiaques

Mis à jour : Jeudi 19 Septembre 2019

Quelles sont les causes des troubles du rythme cardiaque ?

Les arythmies cardiaques peuvent avoir de nombreuses causes. Souvent, une cause précise ne peut pas être identifiée et l’on parle alors de troubles du rythme cardiaque « idiopathiques ».

Dans les autres cas, les causes des arythmies cardiaques peuvent être :

  • l’âge ;
  • une maladie des artères coronaires (qui apportent l’oxygène aux muscles du cœur), par exemple des dépôts de cholestérol (athérosclérose) qui diminuent leur diamètre ;
  • les séquelles d’un infarctus du myocarde ;
  • un mauvais fonctionnement des valves du cœur, par exemple après un rhumatisme articulaire aigu ;
  • le stress ;
  • la consommation excessive de substances excitantes (caféine, tabac, drogues, alcool, etc.) ;
  • des maladies respiratoires comme l’asthme, l’œdème aigu du poumon, l’embolie pulmonaire, par exemple ;
  • un trouble thyroïdien (hyperthyroïdie notamment) ;
  • la prise de certains médicaments ;
  • des troubles congénitaux ou génétiques.
Peut-on prévenir les arythmies cardiaques ?
La prévention des troubles du rythme cardiaque repose sur les mesures d'hygiène générale recommandées pour la santé du cœur : alimentation équilibrée, arrêt du tabac, consommation modérée d'alcool et exercice physique régulier. L'usage des substances excitantes comme le café doit rester modéré. De plus, mieux vaut éviter les drogues récréatives.

Qui sont les personnes qui souffrent d'arythmie cardiaque ?

L’arythmie cardiaque peut concerner des personnes de tout âge, à des degrés divers. Cependant, les formes pathologiques de troubles du rythme cardiaque touchent plutôt :

  • les personnes âgées ;
  • les personnes qui souffrent de diabète, d’obésité, d’hypertension artérielle, de troubles de la thyroïde ou d’apnée du sommeil ;
  • les personnes qui présentent une hypokaliémie (baisse du taux de potassium dans le sang) ;
  • les personnes qui ont une consommation excessive de substances stimulantes (caféine, tabac, drogues, alcool, etc.) ;
  • les personnes qui souffrent de troubles cardiaques congénitaux ou acquis (par exemple, un mauvais fonctionnement des valves du cœur) ;
  • les personnes qui prennent certains médicaments susceptibles de favoriser les torsades de pointes (notamment la quinidine, certains antibiotiques et certains neuroleptiques).

Actualités

COVID-19 : vaccinations maintenues ou différées selon l'âge (illustration).

Des vaccinations ont pris du retard pendant la pandémie : il faut rattraper le calendrier !

 Les données actuelles disponibles n’apportent pas la preuve d’un bénéfice sur l’évolution de la COVID-19 lié à l’utilisation de l’hydroxychloroquine isolément ou en association à un macrolide (illustration).

COVID-19 : l'utilisation hors AMM de l'hydroxychloroquine n'est plus autorisée à l'hôpital

De multiples mécanismes en jeu dans les atteintes cardiaques de la COVID-19 (illustration).

Atteintes cardiaques et COVID-19 : plusieurs mécanismes en jeu