En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes des arythmies cardiaques

Mis à jour : Lundi 08 Février 2016

Quelles sont les causes des troubles du rythme cardiaque ?

Les arythmies cardiaques peuvent avoir de nombreuses causes. Souvent, une cause précise ne peut pas être identifiée et l’on parle alors de troubles du rythme cardiaque « idiopathiques ».

Dans les autres cas, les causes des arythmies cardiaques peuvent être :

  • l’âge ;
  • une maladie des artères coronaires (qui apportent l’oxygène aux muscles du cœur), par exemple des dépôts de cholestérol (athérosclérose) qui diminuent leur diamètre ;
  • les séquelles d’un infarctus du myocarde ;
  • un mauvais fonctionnement des valves du cœur, par exemple après un rhumatisme articulaire aigu ;
  • le stress ;
  • la consommation excessive de substances excitantes (caféine, tabac, drogues, alcool, etc.) ;
  • des maladies respiratoires comme l’asthme, l’œdème aigu du poumon, l’embolie pulmonaire, par exemple ;
  • un trouble thyroïdien (hyperthyroïdie notamment) ;
  • la prise de certains médicaments ;
  • des troubles congénitaux ou génétiques.
Peut-on prévenir les arythmies cardiaques ?
La prévention des troubles du rythme cardiaque repose sur les mesures d'hygiène générale recommandées pour la santé du cœur : alimentation équilibrée, arrêt du tabac, consommation modérée d'alcool et exercice physique régulier. L'usage des substances excitantes comme le café doit rester modéré. De plus, mieux vaut éviter les drogues récréatives.

Qui sont les personnes qui souffrent d'arythmie cardiaque ?

L’arythmie cardiaque peut concerner des personnes de tout âge, à des degrés divers. Cependant, les formes pathologiques de troubles du rythme cardiaque touchent plutôt :

  • les personnes âgées ;
  • les personnes qui souffrent de diabète, d’obésité, d’hypertension artérielle, de troubles de la thyroïde ou d’apnée du sommeil ;
  • les personnes qui présentent une hypokaliémie (baisse du taux de potassium dans le sang) ;
  • les personnes qui ont une consommation excessive de substances stimulantes (caféine, tabac, drogues, alcool, etc.) ;
  • les personnes qui souffrent de troubles cardiaques congénitaux ou acquis (par exemple, un mauvais fonctionnement des valves du cœur) ;
  • les personnes qui prennent certains médicaments susceptibles de favoriser les torsades de pointes (notamment la quinidine, certains antibiotiques et certains neuroleptiques).

Actualités

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité

Les douleurs éprouvées par de nombreuses femmes pendant des rapports sexuels peuvent d'être d'origine physique et/ou psychologique (illustration).

Douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunies) : diagnostic et prise en charge

La prescription prophylactique d'IPP augmente le risque de pneumonie et de diarrhée à clostridies en soins intensifs

IPP en prévention des saignements digestifs chez les patients hospitalisés : examen de leur utilité