En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Grossesse et maladies cardiaques

Mis à jour : Lundi 08 Février 2016

La prise en charge des maladies cardiaques chez la femme enceinte

femme enceinte chez son médecin

La grossesse impose au cœur une surcharge de travail qui peut aggraver une maladie cardiaque. Celle-ci est le plus souvent dépistée et connue avant la grossesse, mais il arrive qu’elle soit révélée au cours du premier examen prénatal.

Si une grossesse est compatible avec votre état cardiaque, vous devrez beaucoup vous reposer dès le sixième mois. Les médicaments prescrits dépendent de votre affection. Si des anticoagulants sont indispensables, c’est l’héparine qui sera utilisée. De plus, un accouchement par césarienne peut être recommandé pour éviter les efforts d’expulsion.

Enfin, dans certains cas, l’allaitement est une source de fatigue et il peut être préférable de l’arrêter.

Actualités

Répartition départementale des cas signalés en 2017 (source : InVS).

Rougeole : 4 fois plus de cas qu'au premier quadrimestre 2016. Vers une vaccination ROR obligatoire ?

Le séquençage génétique de l’ADN fœtal peut être effectué à partir d’une simple prise de sang de la future mère (illustration).

Grossesse : la HAS recommande d’intégrer les tests ADN dans le dépistage de la trisomie 21

La SFAP publie des fiches repères pour aider à la mise en oeuvre, à la demande du patient et dans certaines conditions, d'une sédation profonde et continue en fin de vie (illustration).

Droit à une sédation profonde et continue en fin de vie : la SFAP publie 3 fiches repères