En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment prévenir le coup de chaleur et la déshydratation ?

Mis à jour : Vendredi 20 Juillet 2018

Comment prévenir l’hyperthermie et la déshydratation ?

  • Choisissez des vêtements amples, légers, de couleur claire et en fibres naturelles. Portez un chapeau et n’hésitez pas à utiliser un parasol.
  • Evitez les atmosphères mal ventilées et ne restez pas dans une voiture ou un lieu clos en plein soleil.
  • Lorsque vous prévoyez un séjour dans un pays chaud, assurez-vous que votre chambre sera climatisée ou équipée de ventilateurs.
  • Durant les 48 heures qui suivent votre arrivée, ménagez vos efforts et reposez-vous, surtout en cas de décalage horaire.
  • Mieux vaut ne pas vous exposer au soleil pendant les heures chaudes de la journée (entre 11 heures et 16 heures). N’exposez jamais un nourrisson au soleil.
  • Evitez les activités physiques en cas de fortes chaleurs.
  • Rafraîchissez-vous le visage et le corps avec un brumisateur d’eau ou des linges humides. Vous pouvez également prendre une douche fraîche plusieurs fois par jour.
  • Buvez régulièrement même si vous n’avez pas soif. Mieux vaut boire au moins deux litres par jour, en ajoutant un litre par dizaine de degrés au-dessus de 20 °C : trois litres à 30 °C, quatre litres à 40 °C. Buvez de préférence par petites quantités et fréquemment.
  • En cas de forte chaleur ou de transpiration abondante, il est possible d’augmenter sa ration de sel pour retenir l’eau à l’intérieur de l’organisme. Si vous prévoyez un voyage dans un désert, demandez conseil sur ce sujet à un médecin spécialisé dans les centres de vaccination et les services hospitaliers de médecine tropicale.
  • Faites boire souvent les personnes âgées et les enfants ; vous pouvez emporter des solutés de réhydratation qui seront également utiles en cas de diarrhée. Proposez de l’eau ou des jus de fruits dilués à votre bébé.
  • Evitez l’alcool ainsi que les boissons excitantes et diurétiques (thé, café, etc.). 
Prévenir l’insolation
Avec ou sans coup de soleil, bronzé ou non, chacun peut être touché par une insolation en exposant sa tête au soleil, de manière trop prolongée ou trop intense. Néanmoins, ce sont les enfants et les personnes âgées qui sont les plus vulnérables. Les symptômes apparaissent généralement en fin de journée ou au cours d’un effort prolongé : malaise général, sensation de froid intense, maux de tête et parfois vomissements. La prévention de l’insolation repose bien sûr sur le port d’un chapeau, mais aussi sur le bon sens : évitez de vous promener sous le soleil aux heures les plus chaudes de la journée et n’oubliez pas de vous hydrater régulièrement.

Actualités

Les acides gras oméga-3 issus d'huiles de poisson sont sans effet sur le risque cardiovasculaire (illustration).

Risque cardiovasculaire et oméga-3 : résultats d'une méta-analyse Cochrane et de l'étude VITAL

Lymphodème du bras modéré à gauche, avancé à droite (© NEJM 2018).

Traitement du cancer du sein : comment prévenir et, si besoin, traiter un lymphoedème du bras ?

Le dosage de l'HbA1c permet d'évaluer la glycémie moyenne sur plusieurs mois, du moins en l'absence d'anomalie des globules rouges (illustration).

Diabète de type 2 : que faire lorsqu'une variation de l’HbA1c n’est pas due à la glycémie ?