En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas de coup de chaleur ou de déshydratation ?

Mis à jour : Vendredi 20 Juillet 2018

Que faire en cas d’hyperthermie ?

Lors d'une hyperthermie, la personne doit être placée à l'ombre et au calme. Elle est déshabillée et rafraîchie : aspersions d'eau froide, serviettes humides, courants d'air, éventail, ventilateur, etc. On peut également appliquer des poches de glace à la base des membres et sur le cou. Les secours médicaux doivent être alertés au plus vite. L'hyperthermie peut provoquer un arrêt cardiocirculatoire justifiant une ventilation artificielle (bouche-à-bouche) et un massage cardiaque. C'est une urgence grave à hospitaliser immédiatement.

Attention, en cas de fièvre ou de maux de tête liés à un coup de chaleur, mieux vaut ne pas administrer de paracétamol (inefficace dans ce cas) ou d'aspirine (qui peut diminuer les capacités d'adaptation à la chaleur).

Que faire en cas de déshydratation ?

Lorsqu’une personne est déshydratée, l’idéal est de disposer de solutés de réhydratation (sachets vendus en pharmacie). A défaut, on peut préparer soi-même une boisson réhydratante en mélangeant un litre d’eau ou de thé, deux cuillerées à soupe de sucre ou de miel, un quart de cuillerée à café de sel et le jus d’une orange.

Conduite à tenir en cas de déshydratation et coup de chaleur
  alt Si la personne présente une fièvre supérieure ou égale à 40°C.
  alt Si la personne délire ou présente des troubles de la conscience.
  alt Si la personne souffre de convulsions.
  alt Si la personne est agitée ou anormalement apathique.
  alt Si la personne refuse ou est incapable de boire.
  alt Si sa peau présente une coloration anormale.
  alt Si la personne présente une température comprise entre 38 et 40 °C.
  alt Si la personne présente une sensation de faiblesse ou des vertiges.
  alt Si la personne présente des crampes musculaires.
  alt Si la personne respire plus rapidement que de coutume.
  alt Si la personne présente des troubles de la vue.
  alt Si la personne vomit.
  alt Si la personne touchée souffre d’autres problèmes de santé potentiellement graves (maladies cardiovasculaires, par exemple).
  alt Si la personne présente des troubles durables après un épisode d’hyperthermie ou de déshydratation.
  alt Si la personne ne souffre pas des symptômes évoqués ci-dessus.
Légende
alt Si 15 ou 112 est indiqué, appelez immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (SAMU) en composant le 15 ou le 112.
Si 15 ou 112 n'est pas indiqué, appelez votre médecin traitant immédiatement, ou rendez-vous au service d’urgence le plus proche.
Dans le doute, n’hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112.
alt Consultez un médecin dans la journée.
alt Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
alt Il est possible de s’automédiquer.

Actualités

Les pharmaciens d'officine pourront proposer la vaccination contre la grippe à partir de la saison grippale 2019/2020, sous réserve de respecter les obligations réglementaires (illustration).

Vaccination contre la grippe par les pharmaciens : les dispositions réglementaires publiées au Journal...

Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge et de leur profil de risque (illustration).

Nouvelle édition du calendrier vaccinal : quels changements pour 2019 ?

Les parents concernés par ce rappel doivent prendre contact avec leur pédiatre ou leur médecin pour se voir conseiller un lait de remplacement.

Rappel des produits de nutrition infantile MODILAC et PICOT AR : suspicion d'une contamination par salmonelle