En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Fibromyalgie

Mis à jour : Jeudi 22 Novembre 2018

La fibromyalgie (également appelée syndrome polyalgique idiopathique diffus ou SPID, fibrosite ou fibromyosite) est une maladie qui associe des symptômes physiques de type douloureux et des symptômes psychiques. Reconnues par l’Organisation mondiale de la santé en 1992, sa nature et son existence font encore l’objet de controverses dans le monde médical.

Quels sont les symptômes de la fibromyalgie ?

douleurs partout
    La fibromyalgie (et non fibromialgie ou fybromialgie) se définit par un ensemble de symptômes :
  • des douleurs musculaires ou articulaires permanentes qui sont le plus souvent aggravées par le stress, le froid, l’humidité et les émotions. Une raideur matinale est fréquemment observée. Elle s’estompe au cours de la journée. Le patient se plaint d’avoir mal partout sans interruption pendant des mois. Des stimulations habituellement indolores peuvent provoquer des douleurs et des douleurs normalement supportables peuvent être ressenties comme intenses.
  • de la fatigue chronique, en particulier le matin. Cette fatigue peut être le symptôme principal de la maladie. Dans ce cas, on parle plutôt de syndrome de fatigue chronique.
  • des troubles du sommeil parfois liés à un syndrome des jambes sans repos. La personne se plaint que son sommeil n’est pas réparateur et qu’elle se réveille aussi fatiguée que la veille.
  • des symptômes dépressifs ou des troubles anxieux. Ce type de symptômes est quatre fois plus fréquent chez les personnes qui souffrent de fibromyalgie que dans la population générale.
  • une incapacité à effectuer une tâche ou un exercice physique du fait de la douleur musculaire.

Dans certains cas, les personnes atteintes de fibromyalgie se plaignent également de maux de tête, de troubles digestifs (maux de ventre, diarrhées), de douleur des muscles des mâchoires, d’envie d’uriner permanente, de règles douloureuses, de fourmillements dans les doigts ou les pieds, etc.

La fibromyalgie touche essentiellement les femmes (plus de 80 % des cas) entre 30 et 55 ans. Elle apparaît plus fréquemment autour de la ménopause. Elle semble affecter préférentiellement les personnes de tempérament pessimiste. On estime qu’environ 2 % de la population européenne serait touchée par cette maladie, mais ce chiffre repose sur des estimations peu précises.

Quelles sont les complications de la fibromyalgie ?

Même s’il ne s’agit pas d’une maladie grave ou mortelle, la fibromyalgie peut être à l’origine d’un handicap sérieux qui limite les activités quotidiennes et professionnelles. Les personnes qui en souffrent tendent à s’isoler socialement et à développer une dépression sévère.

Certaines maladies sont plus fréquemment observées chez les personnes qui souffrent de fibromyalgie : anxiété (généralisée, phobies, crises de panique, TOC), dépression, syndrome de l'intestin irritable, syndrome de fatigue chronique, syndrome des jambes sans repos, syndrome de Gougerot-Sjögren (sécheresse de la bouche, des yeux et des muqueuses génitales).

Actualités

Repérage de vésicules cutanées évocatrices d'un zona (illustration).

Zona : synthèse des bonnes pratiques sur les connaissances, la prévention et la prise en charge

Les 10 articles de VIDAL les plus lus par les médecins en 2018

Arbre décisionnel pour l'hyperéosinophilie (complet et plus lisible ci-dessous), adapté de M Van Balkum et al., décembre 2018.

L’hyperéosinophilie, un "challenge diagnostique" en l’absence de cause évidente