En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes de la fibromyalgie

Mis à jour : Mercredi 15 Novembre 2017

Quelles sont les causes de la fibromyalgie ?

A ce jour, les causes de la fibromyalgie ne sont pas élucidées. Plusieurs hypothèses ont été évoquées, mais elles demandent à être validées expérimentalement.

La fibromyalgie pourrait être le signe d’un dysfonctionnement au niveau des zones du cerveau chargées de percevoir et d’analyser la douleur : les personnes qui souffrent de fibromyalgie sont sensibles à des stimulations qui sont habituellement indolores (allodynie) et ressentent la douleur plus rapidement et plus fortement (hyperalgésie). Des chercheurs ont également suggéré qu’elle pourrait trouver son origine dans un défaut d’adaptation au stress (une activation permanente du système qui nous permet de réagir au stress). D’autres scientifiques pensent que les troubles du sommeil observés dans ce syndrome sont présents avant l’apparition des symptômes douloureux et pourraient en être la cause (en effet, le manque de sommeil réparateur entraîne des troubles dépressifs et une plus grande sensibilité à la douleur).

On a également observé des signes de susceptibilité familiale à cette maladie, signes qui demandent à être confirmés. Enfin, il semble que la fibromyalgie puisse apparaître à la suite d’un traumatisme psychique ou d’une infection sévère.

Peut-on prévenir la fibromyalgie ?

Etant donné que les causes de la maladie ne sont pas clairement identifiées, il est difficile de prévenir la fibromyalgie. Néanmoins, il est recommandé d’être attentif à son hygiène de vie et à limiter les situations à risques, notamment pour prévenir les maladies virales.

Actualités

Les douleurs éprouvées par de nombreuses femmes pendant des rapports sexuels peuvent d'être d'origine physique et/ou psychologique (illustration).

Douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunies) : diagnostic et prise en charge

La prescription prophylactique d'IPP augmente le risque de pneumonie et de diarrhée à clostridies en soins intensifs

IPP en prévention des saignements digestifs chez les patients hospitalisés : examen de leur utilité

Attaque d'une cellule cancéreuse (en vert) par deux lymphocytes T (en bleu) modifiés par une immunothérapie (illustration numérique).

Immunothérapie contre le cancer : prometteuse, mais "attention aux emballements" (The Lancet)