En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas de fièvre ?

Mis à jour : Jeudi 19 Janvier 2017

Que faire en cas de fièvre ?

Surveillez l’évolution de la température. La manière la plus précise de la mesurer est d’utiliser un thermomètre électronique par voie rectale (par l’anus) ou vaginale. L’utilisation d’un thermomètre électronique dans la bouche demande plus de temps et doit être corrigée, la bouche étant moins chaude que le corps. Les thermomètres infrarouges à utiliser dans l’oreille sont rapides (une seconde) mais exigent une bonne technique pour viser le tympan avec l’appareil. Les autres techniques et appareils de mesure ne sont pas conseillés.

Evitez la déshydratation, conséquence de la transpiration due à la fièvre. Buvez de préférence des tisanes légèrement sucrées, de l’eau minérale, des jus de fruits ou du bouillon.

N’utilisez un médicament antipyrétique que si la fièvre est mal supportée.

Conduite à tenir en cas de fièvre
  Si la fièvre s'accompagne de violents maux de tête, ou d'une raideur de la nuque, ou de vomissements, ou d'une diminution de la force musculaire, ou d'une sensation de malaise, ou de fortes douleurs dans la poitrine ou au ventre, ou de frissons violents, ou de troubles du comportement (15 ou 112).
  Si la fièvre se manifeste après un séjour dans une région où sévit le paludisme.
  Si la fièvre persiste sans amélioration au-delà de 48 heures.
  Si la fièvre est associée à des douleurs urinaires, ou des maux de tête modérés, ou une gêne respiratoire.
  Si la fièvre survient au retour d'un voyage exotique
  Si la fièvre accompagne un rhume, un refroidissement ou une autre cause bénigne et bien déterminée.
Légende
Si 15 ou 112 est indiqué, appelez immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (SAMU) en composant le 15 ou le 112.
Si 15 ou 112 n'est pas indiqué, appelez votre médecin traitant immédiatement, ou rendez-vous au service d’urgence le plus proche.
Dans le doute, n’hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112.
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas de fièvre ?

En questionnant et en examinant le patient, le médecin tente de déterminer la cause de la fièvre. Il recherche l’apparition éventuelle de ganglions s’il soupçonne une infection. Dans certains cas, il peut avoir recours à une analyse de sang, d’urines ou une radiographie. Le traitement de la fièvre dépend de sa cause première. Si l’origine est virale, comme lors d’un refroidissement, le médecin recommande seulement un traitement antipyrétique (contre la fièvre). S’il s’agit d’une infection bactérienne, le médecin prescrit un traitement antibiotique qui, en bloquant la multiplication des bactéries, contribuera à faire baisser la fièvre.

Actualités

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

De nouvelles recommandations de traitement contre l'infection sexuellement transmissible à Mycoplasma genitalium (illustration).

Infection à Mycoplasma genitalium : nouvelles recommandations face à une antibiorésistance croissante

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité