Maux de tête

Mis à jour : Mardi 11 Février 2020

Environ la moitié d’entre nous souffre de maux de tête au moins une fois par an. Il existe de très nombreuses causes à ces douleurs. Rarement graves, les maux de tête peuvent cependant être révélateurs d’une maladie plus sérieuse.

Quels sont les différents types de maux de tête ?

mal de tête

Les maux de tête, ou céphalées, sont des douleurs fréquentes centrées sur la région du crâne. Il en existe différents types qui se distinguent par leur mode de survenue, leur localisation (front, moitié de la tête, toute la tête), leur intensité (douleur modérée ou intense empêchant les activités quotidiennes) et leur durée. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et les migraines. En fonction de leur cause, les maux de tête peuvent être accompagnés par d’autres signes : fièvre, rhume, nausées, etc. Dans certains cas, les maux de tête peuvent être le signe d’une maladie grave.

Les céphalées de tension (qui n’ont aucun rapport avec l’hypertension artérielle !) se manifestent surtout au niveau du front et de la nuque. Ce sont des douleurs perçues comme une pression ou un serrement exercé sur ces parties de la tête. La douleur peut augmenter de manière progressive ou apparaître brusquement. Ces maux de tête sont différents des migraines qui se manifestent par des douleurs lancinantes du côté droit ou gauche de la tête, parfois pendant des heures, voire des jours.

Les céphalées par abus d’antalgiques
Les céphalées par abus d’antalgiques se caractérisent par la répétition de céphalées de tension suite à la surconsommation de médicaments contre la douleur. Tout se passe comme si chaque prise d’antalgique était suivie par un rebond du mal de tête. Ces maux de tête incessants représentent 15 à 20 % des consultations dans les centres spécialisés dans le traitement des maux de tête. Les mécanismes de ce phénomène ne sont pas élucidés. Le traitement consiste à sevrer progressivement les personnes qui en souffrent.

Quelles sont les complications éventuelles du mal de tête ?

Les maux de tête ordinaires n’entraînent aucune complication. Mais là encore, il est parfois difficile de déterminer s’ils sont anodins ou le signe d’une maladie plus grave. Dans le doute, mieux vaut consulter son médecin, notamment lorsqu’on a violemment mal à la tête, ou si les douleurs se prolongent. Si vous êtes sujet aux céphalées à répétition, il vous sera peut-être difficile de déterminer si elles sont banales ou non. Il faut alors tenter de noter si elles sont différentes en intensité, en durée et en fréquence.

Actualités

Une course contre la montre pour trouver des traitements (illustration).

Coronavirus : quelles pistes thérapeutiques ?

Une allergie à bien confirmer (illustration).

L’allergie à la pénicilline : plus de peur que de mal ?

Le Ministère des Solidarités et de la Santé a annoncé qu’il permettra la dispensation en ville du midazolam injectable

Accompagnement de la fin de vie au domicile : le midazolam injectable dispensé en ville d’ici juin 2020