Migraine

Mis à jour : Mardi 11 Février 2020

La migraine se traduit par des maux de tête particuliers qui peuvent durer quelques heures à quelques jours. C’est une maladie fréquente et sans gravité. Néanmoins, en fonction de l’intensité et de la fréquence des crises, elle peut avoir un retentissement sur la qualité de vie et devenir handicapante.

Qu’est-ce que la migraine ?

mal de tête

Les migraines se manifestent par des douleurs lancinantes du côté droit ou gauche de la tête, et qui suivent les battements du cœur. Les causes de la migraine ne sont pas connues. On a toutefois constaté que l’irrigation sanguine du cerveau était modifiée avant et pendant la crise. Chez certains migraineux, des causes extérieures peuvent agir comme facteurs déclenchants : le stress, les troubles du sommeil, certaines conditions météorologiques, certains aliments, le bruit, des odeurs, une lumière crue, l’imminence des règles, etc.

Certains migraineux souffrent d’une forme particulière de migraine, la céphalée de Horton ou algie vasculaire de la face. Ce type de migraine est caractérisé par des douleurs très intenses et d’apparition soudaine, qui touchent un côté du visage au niveau de la tempe, de la joue ou derrière l’œil. La céphalée de Horton touche plutôt les hommes jeunes.

Quels sont les symptômes de la migraine ?

Les symptômes des migraines sont des douleurs lancinantes du côté droit ou gauche de la tête, parfois pendant des heures, voire des jours. La douleur suit les battements du cœur. Elle est souvent associée à d’autres symptômes : intolérance à la lumière, au bruit et aux odeurs, nausées, vomissements, etc. La migraine peut être précédée de signes prémonitoires : fourmillements ou, plus rarement, faiblesse d’un côté ou vertiges. Dans le cas de la migraine avec aura, la personne ressent d’abord des troubles visuels.

Lorsque l’aura est uniquement visuelle, on parle de migraine ophtalmique. Les troubles visuels ressentis sont habituellement : voile noir, éclairs en zigzags ou scotomes scintillants (un point scintillant qui grossit progressivement jusqu'à gêner la vision). Il s’agit d’un phénomène neurologique et non oculaire. Un examen ophtalmologique n’est pas nécessaire.

Comment reconnaître la migraine chez l'enfant ?

Les enfants peuvent être atteints de migraine dès deux ans. Souvent, on ne s’en rend compte qu’à partir de cinq ans, lorsque l’enfant est en mesure de décrire cette sensation douloureuse. Les crises de migraine sont courtes chez les tout-petits, mais elles ne sont pas rares : 5 à 10 % des enfants en seraient atteints. Il appartient aux parents d’être attentifs pour reconnaître les signes de la migraine chez un très jeune enfant et les distinguer d’un simple mal de tête. Un bébé atteint d’une crise de migraine est grognon, il pleure et cesse de s’occuper. Il est pâle et se tient la tête. La crise peut s’accompagner de vomissements.

Quelles sont les complications éventuelles des migraines ?

La migraine est une maladie handicapante, en raison de la fréquence des crises (2 ou plus par mois chez 40 à 50 % des patients), de leur durée (plus de 24 heures chez 40 % des patients), de leur intensité (sévère ou très sévère chez plus de la moitié des patients. Elle peut avoir un retentissement sur la vie quotidienne, professionnelle, sociale et familiale.

De plus, des études ont mis en évidence une augmentation du risque cardiovasculaire chez les personnes souffrant de migraine, en particulier vis-à-vis du risque d'infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral, en particulier chez les femmes et lors de migraine avec aura (voir Actualités).

Actualités

Un animal très recherché et très étudié (illustration).

La clé parfaite du pangolin, un voyage aux origines du SARS-CoV-2

Jusqu'au 31 mai 2020, NULOJIX peut être délivré en rétrocession aux patients ambulatoires dans les pharmacies à usage intérieur (illustration).

COVID-19 : possibilité de dispenser le bélatacept (NULOJIX) en rétrocession jusqu'au 31 mai 2020

Encore peu de publications décrites dans la littérature

Infection par SARS-CoV-2 : quid de l’atteinte rénale ?