Calculs biliaires

Mis à jour : Mardi 31 Octobre 2017

La colique biliaire (ou « crise de vésicule biliaire ») est un problème de santé fréquent, en particulier chez les femmes âgées. Provoqué par l'accumulation de calculs dans la vésicule, cet épisode douloureux justifie, lorsqu'il se répète ou qu'il se complique, une petite intervention chirurgicale.

Qu'est-ce qu'un calcul biliaire ?

La vésicule biliaire est une petite poche située sous le foie. Son rôle consiste à stocker la bile avant qu’elle se déverse dans l'intestin, ce qui arrive en particulier au moment de la digestion. Sécrétée par le foie, la bile est un liquide qui facilite la digestion des graisses. Elle contient du cholestérol, des sels biliaires et des substances éliminées par le foie, dont certains médicaments. Il arrive que le cholestérol de la bile forme des cristaux dans la vésicule biliaire : ce sont les calculs biliaires (également appelés cholélithiase ou lithiase biliaire). Plus rarement, ces cristaux peuvent être constitués de sels biliaires. Ils peuvent être petits et former du « sable », ou grossir jusqu’à atteindre la taille d’un œuf de pigeon. Ils constituent un problème courant qui toucherait, après 70 ans, environ 15 % des hommes et 30 % des femmes (jusqu’à 60 % des femmes après 80 ans).

 

foie et vésicule
Schéma vésicule biliaire

 

Quels sont les symptômes des coliques biliaires ?

On peut avoir des calculs biliaires et ne ressentir aucun symptôme. Une crise de colique biliaire se produit lorsqu’un ou plusieurs calculs obstruent le conduit qui déverse la bile dans l'intestin. La bile s'accumule et provoque le gonflement de la vésicule biliaire. Une douleur intense à droite de l'estomac pouvant irradier dans le dos est ressentie. Ces douleurs s'accompagnent parfois de nausées et de vomissements. Les urines peuvent être plus foncées. Ces crises ont tendance à se répéter de plus en plus fréquemment.

Quelles sont les complications des coliques biliaires ?

Lorsqu’un calcul biliaire obstrue de manière durable le conduit où s’écoule la bile, des complications inflammatoires et infectieuses peuvent survenir. Une infection de la vésicule biliaire (cholécystite aigüe) ou du canal biliaire (angiocholite aigüe) provoque de la fièvre, des douleurs intenses du ventre et, parfois, une jaunisse. Ces complications infectieuses sont rares mais elles justifient toujours une hospitalisation car elles peuvent avoir de graves conséquences.

Actualités

Au-delà de l'approche antivirale, de multiples essais en cours pour lutter contre le choc cytokinique (illustration).

Choc cytokinique : les essais thérapeutiques en cours dans la COVID-19

Une production de cytokines excessive et autoentretenue (illustration).

COVID-19 : le rôle du choc cytokinique et les premières pistes thérapeutiques

Les infirmiers/ières sont autorisé(e)s jusqu'au 15 avril 2020 à prolonger certains soins initialement prescrits par un médecin, au-delà de la durée de validité de l'ordonnance (illustration).

COVID-19 et continuité des soins : des dispositions dérogatoires pour les infirmiers et les sages-femmes