En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

La prévention des diarrhées

Mis à jour : Lundi 27 Mai 2013

Comment prévenir la diarrhée ?

  • Respectez les règles d’hygiène de base : se laver les mains plusieurs fois par jour, avant de préparer un repas, avant de passer à table et après être allé aux toilettes ; nettoyer régulièrement les lieux de stockage des aliments (réfrigérateur, garde-manger, cave, etc.).
  • Dans un pays où le niveau d’hygiène est faible, prenez garde à ce que vous mangez et buvez. En particulier, il faut être vigilant sur le lavage des mains, l’eau de boisson (encapsulée ou traitée), les plats crus, froids ou réchauffés qu’il est préférable d’éviter, ainsi que le lavage et l’épluchage systématique des fruits et légumes. Même si elles semblent évidentes, ces règles d’hygiène ne sont pas toujours faciles à respecter tout au long d’un séjour. Gardez à l’esprit la règle « Faites-le cuire, faites-le bouillir, épluchez-le ou… évitez-le ! »

Attention aux aliments à haut risque : eau du robinet et glaçons (faits généralement avec de l’eau du robinet) ; aliments à température ambiante, plats réchauffés, viande froide, crue ou peu cuite ; œufs coque, mollets ou en omelette ; produits laitiers non pasteurisés ou non operculés (lait, yaourt, fromages, beurre cru, crème fraîche, etc.) ; poissons, coquillages ou crustacés froids ou crus ; crudités, fruits ou légumes non pelés ou servis déjà pelés ; jus de fruits ; sauces froides, crème dessert, glaces et pâtisseries.

Actualités

La téléconsultation sera remboursable pour l'ensemble des Français à partir du 15 septembre 2018 (illustration).

Téléconsultation par vidéo remboursée à partir de septembre 2018, télé-expertise rémunérée début 2019

80 % des syndromes de Takotsubo (syndrome du cœur brisé) touchent les femmes de plus de 50 ans (illustration).

Syndrome du cœur brisé (de Takotsubo) : publication d'un consensus d’experts, mais des questions demeurent

Le test Immunoscore prédit la progression du cancer du côlon en mesurant la présence de lymphocytes CD3 et CD8 cytotoxiques dans et autour de la tumeur (illustration).

Cancer du côlon : efficacité confirmée du test Immunoscore pour évaluer le risque de récidive après chirurgie