La transmission de l'hépatite B

Mis à jour : Mardi 21 Janvier 2020

Comment attrape-t-on l'hépatite B ?

L’hépatite B est provoquée par un virus, le virus de l’hépatite B (VHB). Ce virus est très contagieux : dix fois plus que celui de l’hépatite C et cent fois plus que celui du VIH/sida. Cette caractéristique s’explique en partie par le fait que le virus de l’hépatite B peut survivre pendant une semaine à l’air libre (donc sur les objets). De plus, il est résistant à l’alcool.

Le virus de l’hépatite B se transmet par contact avec le sang d’une personne infectée et ses sécrétions : le sperme, les sécrétions vaginales et le lait maternel.

    Une personne non vaccinée peut être contaminée par :
  • une relation sexuelle (vaginale, anale ou buccogénitale) non protégée avec une personne infectée. En tout début d’infection par l’hépatite B, le virus est présent également dans la salive. Il existe alors un risque de transmission lors d’un baiser profond.
  • le partage de matériel qui a été en contact avec le sang de la personne infectée : objets de toilette (brosse à dents, rasoir, ciseaux, coupe-ongles, pince à épiler, etc.), bijoux transperçants (piercing, boucle d’oreille), mais aussi matériel utilisé lors d’injection ou d’inhalation de drogue : aiguille, seringue, coton, cuillère, paille, etc.
  • le contact direct avec le sang d’une personne infectée. Il n’y a actuellement plus de risque de transmission de l’hépatite B par transfusion sanguine mais les professionnels de santé ont un risque de contamination plus élevé (aiguilles, seringues, intervention chirurgicale, dentisterie, etc.).
  • un tatouage, un piercing ou une séance d’acupuncture, s’ils sont réalisés sans respecter les règles d’hygiène indispensables (matériel à usage unique ou stérilisé selon les normes en vigueur).
  • l’accouchement ou l’allaitement, lorsque la mère souffre d’hépatite B. En France, depuis 1992, le dépistage de l’hépatite B est obligatoire chez les femmes enceintes. Des mesures spécifiques sont alors prises pour protéger le nourrisson.

Il n’y a pas de transmission du virus de l’hépatite B par l’eau, ni par les aliments, le partage des couverts ou encore l’utilisation de toilettes communes. Les contacts physiques (poignées de main, bises, massages, etc.) ne transmettent pas le virus de l’hépatite B.

Qu'est-ce que l'hépatite D ?
L’hépatite D est une hépatite virale qui ne peut survenir que chez des personnes déjà atteintes par l'hépatite B (elle touche environ un patient atteint d’hépatite B sur vingt). En effet, le virus de l’hépatite D (VHD) a besoin de la présence du virus de l’hépatite B pour infecter les cellules du foie.
Le mode de transmission du virus de l'hépatite D est le même que celui du virus de l'hépatite B. La contamination par le VHD peut se produire en même temps que celle par le VHB, ou se produire plus tard, chez une personne qui souffre d'hépatite B aiguë ou chronique.
L'évolution de l'hépatite B est souvent aggravée par la présence du virus de l'hépatite D.

Actualités

Entre 2006 et 2017, la prescription d'opioïdes forts a augmenté d'environ 150 % en France

Restriction de la durée de prescription de tramadol : retour sur les raisons de cette décision

 La couverture vaccinale contre l'infection à HPV est particulièrement faible en France (illustration).

Vaccin anti-HPV : état des lieux français et leçons danoises

Pas de problème majeur en France concernant les apports en fer et en folates, mais des actions de prévention ciblées cependant nécessaires (illustration).

Attention aux carences en fer et en folates : les messages de l’étude nationale Esteban