En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Grossesse et hépatite B

Mis à jour : Vendredi 31 Août 2018
Image sponsoring article

L’hépatite B chronique n’empêche pas d’avoir un enfant. En cas de cirrhose, une grossesse ne doit pas être envisagée sans un avis médical spécialisé.

Pourquoi un dépistage systématique de l'hépatite B chez la femme enceinte ?

femme enceinte chez son médecin

Depuis 1992, le dépistage de l’hépatite B est obligatoire pour toutes les femmes enceintes en France. Il est systématiquement proposé dès la première consultation prénatale. En effet, lorsqu’une femme souffre d’hépatite B chronique, il existe un risque élevé de transmission du virus de la mère à l’enfant au moment de l’accouchement (autour de 90 % de risque de transmettre le virus). En l’absence de traitement du nouveau-né, celui-ci peut devenir porteur chronique du virus et développer une maladie du foie.

La découverte d’une hépatite B chronique chez une femme enceinte nécessite un bilan spécifique et une prise en charge spécialisée. Le dépistage et la vaccination de l’entourage sont recommandés. Un traitement médicamenteux peut être proposé en fin de grossesse dans certains cas.

Quelles sont les conséquences de l’hépatite B sur la grossesse ?

La survenue d’une hépatite B aiguë chez une femme enceinte peut entraîner un risque d’avortement spontané, comme pour toute infection virale importante.
Une hépatite B chronique n’est pas une cause connue de malformations pour l’enfant à naître, mais elle peut être responsable d’une augmentation du risque de diabète gestationnel.

La grossesse n’a pas d’influence sur l’évolution de l’hépatite B chronique.

Quelle est la prise en charge pendant l’accouchement en cas d’hépatite B ?

En cas d’hépatite B chronique chez une femme enceinte, un traitement est administré au nouveau-né dans les heures qui suivent l’accouchement afin de prévenir tout risque de transmission du virus de l’hépatite B de la mère à l’enfant.

Le traitement du nouveau-né consiste, dès la naissance, à lui injecter des anticorps anti-VHB (immunoglobulines anti-hépatite B), puis à le vacciner contre l’hépatite B. Ces mesures protègent efficacement le nourrisson.

L’allaitement est-il contre-indiqué en cas d’hépatite B ?

L’allaitement est possible en cas d’hépatite B, mais il ne pourra se faire qu’après avoir débuter la vaccination du nourrisson. De plus, certains antiviraux utilisés dans le traitement de l’hépatite B chronique doivent être évités chez la femme qui allaite.

Actualités

Aliments riches en vitamine D (illustration).

Intérêt des suppléments de vitamine D pendant la grossesse : résultats d’une vaste étude en double aveugle

Le travail collectif de six équipes de professionnels de santé, administratifs et institutionnels a été rendu public le 18 septembre 2018.

Ma santé 2022 : principales mesures, focus sur la qualité et la pertinence des soins et la e-santé

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques