En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Vivre avec une hépatite B chronique

Mis à jour : Mardi 03 Mars 2015

Que faire lorsqu'on souffre d'une hépatite B chronique ?

Quelques mesures simples sont conseillées aux personnes qui souffrent d’hépatite B chronique (mais également à celles qui souffrent d’hépatite B aiguë) :

  • Votre foie est fragilisé :
    • Ne consommez pas d’alcool.
    • Demandez l’avis de votre médecin sur les médicaments que vous pouvez prendre. De nombreux médicaments courants peuvent fatiguer le foie.
    • Essayez de cesser de fumer.
    • Faites attention à votre alimentation : le surpoids et l’obésité favorisent l’apparition d’une cirrhose du foie.
  • Éliminez tout risque de contamination de votre entourage, et incitez vos proches à se faire dépister et vacciner.
  • Si vous devez voyager dans un pays tropical, faites-vous vacciner contre l’hépatite A qui pourrait aggraver votre hépatite B.
  • Demandez, si besoin, un soutien psychologique pour faire face aux contraintes de la maladie, et à ses répercussions possibles sur votre vie sociale, amoureuse et familiale.
  • N’hésitez pas à contacter une association de patients, qui pourra vous aider par l’écoute et par l’échange d’expériences et d’informations avec d’autres personnes concernées par cette maladie.

Actualités

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

De nouvelles recommandations de traitement contre l'infection sexuellement transmissible à Mycoplasma genitalium (illustration).

Infection à Mycoplasma genitalium : nouvelles recommandations face à une antibiorésistance croissante

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité