Les médicaments utilisés dans le traitement de l'hépatite C chronique ?

Mis à jour : Jeudi 09 Juillet 2020

La nouvelle génération d’antiviraux dits « à action directe » empêchent le virus d’infecter de nouvelles cellules en bloquant l’action des protéines indispensables à sa multiplication. Grâce à des médicaments combinant plusieurs antiviraux d'action directe, les patients sont traités avec des durées de traitement de plus en plus courtes et une bonne tolérance.

Les associations d'antiviraux d’action directe actifs sur tous les types de VHC

Parce qu’ils agissent sur tous les types de virus de l’hépatite C et qu’ils sont faciles à utiliser, deux médicaments sont actuellement privilégiés dans le traitement de l’hépatite C : EPCLUSA (sofosbuvir + velpatasvir) et MAVIRET (glécaprévir + pibrentasvir).

Le traitement par EPCLUSA doit être pris à raison de 1 comprimé par jour pendant 12 semaines. Il permet d’obtenir une guérison virale dans 95 % des cas quel que soit le type de virus de l’hépatite C et la gravité de l’atteinte du foie.

Le traitement par MAVIRET doit être pris à raison de 3 comprimés par jour pendant 8 à 12 semaines (selon la gravité de la maladie hépatique). Il permet d’obtenir une guérison virale dans 95 % des cas. Chez certaines personnes infectées par un virus de l’hépatite C de génotype 3, un traitement plus long (16 semaines) peut être nécessaire.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 14 Mai 2020

Associations d'antiviraux d’action directe

Associations d’antiviraux d’action directe

Les associations d'antiviraux d’action directe actifs sur certains types de VHC

D’autres associations d’antiviraux sont également disponibles : HARVONI (sofosbuvir + lédipasvir), ZEPATIER (elbasvir + grazoprévir), VOSEVI (sofosbuvir + velpatasvir + voxilaprévir). Elles ne sont pas actives sur tous les types de virus de l’hépatite C. Le choix du traitement dépend du génotype du VHC et/ou, s'il y a eu des traitements antiviraux antérieurs, de la réponse à ces traitements. L’identification du génotype doit être effectuée avant de débuter un traitement par ces médicaments.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 14 Mai 2020

Associations d’antiviraux d’action directe

Attention aux interactions
Avant de prescrire le traitement, votre médecin doit faire une évaluation complète des traitements pris aussi précisément que possible : n'oubliez pas de lui signaler les médicaments pris en automédication, la naturopathie, la consommation de pamplemousse, d’orange sanguine, ou les produits de phytothérapie contenant du millepertuis.
La prise concomitante ou récente d’un médicament contenant du sofosbuvir seul (SOVALDI) ou en association (EPCLUSA, HARVONI et VOSEVI) avec un antiarythmique contenant de l’amiodarone (CORDARONE et génériques) expose à un risque de ralentissement important du cœur et de troubles cardiaques (troubles de la conduction). Une surveillance adaptée (comprenant une surveillance continue de la fréquence cardiaque pendant 48 heures à l'hôpital, suivie d'une surveillance journalière à la maison pendant au moins 2 semaines) doit être mise en place dans le cas où le recours à l'association est inévitable. De plus, il est nécessaire de consulter un médecin en urgence en cas de survenue de symptômes tels que tels des étourdissements, des vertiges, voire une perte de connaissance, une sensation de fatigue ou un essoufflement (Coadministration amiodarone/sofosbuvir et risque de bradyarythmie : renforcement des mises en garde, 02/2020).

La ribavirine dans le traitement de l’hépatite C

La ribavirine est une substance antivirale indiquée dans le traitement de l'hépatite C chronique, en association avec d’autres médicaments (antiviraux à action direct ou interféron alfa). La ribavirine ne doit jamais être utilisée seule. Elle est réservée à certains cas particuliers.

Des effets toxiques de la ribavirine sur les embryons ont été observés lors des études chez l’animal. La ribavirine est formellement contre-indiquée chez la femme enceinte. Une contraception efficace est indispensable pendant le traitement et doit être poursuivie pendant les quatre mois qui suivent l'arrêt du traitement chez la femme, et pendant sept mois chez l'homme (la ribavirine passe dans le sperme).

Le principal effet indésirable de la ribavirine est l’apparition d’une anémie provoquant une fatigue intense.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 14 Mai 2020

Ribavirine

Légende
Médicament générique

Les autres médicaments indiqués dans l’hépatite C

SOVALDI (sofosbuvir) est un des premiers antiviraux d’action directe à avoir été disponible. Il contient un seul antiviral et doit toujours être utilisé en association avec d’autres antiviraux (ribavirine par exemple). Son intérêt est moindre depuis l’arrivée des associations fixes qui facilitent les prises.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 14 Mai 2020

Antiviraux à action directe

L'interféron et le peginterféron ne sont plus recommandés dans le traitement de l'hépatite C. Administrés par injection sous cutanée, ils présentent des effets indésirables pouvant diminuer la qualité de vie : symptômes rappelant la grippe, fatigue, perte d’appétit, perte de poids, chute de cheveux, inflammation au point d'injection, état dépressif sévère.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 14 Mai 2020

Interférons

Peginterférons

Actualités

Traquer le SARS-CoV-2 dans les stations d'épuration (illustration).

Lire dans les eaux usées : une autre arme contre la COVID-19

Représentation en 3D de papillomavirus humains (illustration).

Cancer du col de l'utérus : le test HPV recommandé pour le dépistage chez les femmes de 30 ans et plus

Des études de séroprévalence en cours dans la COVID-19 (illustration).

Tests sérologiques de la COVID-19 : une interprétation qui n'est pas si simple