En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas de maux de ventre ?

Mis à jour : Vendredi 15 Janvier 2016

Que faire en cas de mal de ventre ?

  • En cas de violents maux de ventre, abstenez-vous de manger pendant quelques heures.
  • Si la cause de douleurs abdominales violentes aiguës n’est pas évidente, évitez de prendre des médicaments antalgiques avant de consulter, sinon cela rendrait le diagnostic plus difficile.
  • Si la cause des maux de ventre est connue (diarrhée, excès alimentaire, stress, état anxieux, etc.), il peut être bénéfique de prendre un médicament antispasmodique. Certaines personnes se trouvent soulagées en posant un objet modérément chaud (une bouillotte par exemple) sur leur ventre.
Conduite à tenir en cas de maux de ventre
  Si les selles sont sanguinolentes ou noires comme du charbon, et très malodorantes.
  Si la personne ressent une douleur en « coup de poignard ».
  Si les maux de ventre font suite à un traumatisme tel qu'une chute ou un accident de circulation.
  Si les douleurs au ventre s'accompagnent d'une impossibilité d'aller à la selle, d'émettre des gaz ou d'uriner.
  Si les douleurs s'accompagnent de fièvre et de brûlures en urinant.
  Si la personne vomit du sang.
  Si les maux de ventre s'accompagnent d'un retard de règles.
  Si de violents maux de ventre sont accompagnés d'une forte fièvre, de diarrhée et de vomissements abondants.
  S'il n'y a pas de cause évidente aux maux de ventre (comme un repas trop copieux).
  Si les maux de ventre reviennent fréquemment ou deviennent insupportables.
  Si les maux de ventre sont apparus en même temps que la prise d'un nouveau médicament.
  Si les maux ne régressent pas après 48 heures d'automédication.
  Si le mal au ventre a une cause connue et ne s'accompagne d'aucun signe grave.
Légende
Si 15 ou 112 est indiqué, appelez immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (SAMU) en composant le 15 ou le 112.
Si 15 ou 112 n'est pas indiqué, appelez votre médecin traitant immédiatement, ou rendez-vous au service d’urgence le plus proche.
Dans le doute, n’hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112.
Consultez un médecin dans la journée.
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas de mal au ventre ?

Il examine le malade et l’interroge de façon approfondie pour déceler la cause des maux de ventre. Souvent, celle-ci est rapidement mise en évidence et il prescrit le traitement approprié. Parfois, il fait pratiquer des examens complémentaires : une analyse de sang et des examens d’urines, une radiographie de l’abdomen, une échographie ou une endoscopie intestinale. Si les maux de ventre se révèlent comme les symptômes d’une maladie grave, une hospitalisation, ou même une intervention chirurgicale peuvent s’imposer.

Actualités

Suppléments d'oméga-3 (illustration).

Prévention secondaire du risque cardiovasculaire : l’intérêt d’une supplémentation en Oméga-3 reste encore

Taux de consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants en 2015-2016, 2016-2017 et 2017-2018 (provisoire).

Épidémie de grippe : ralentissement de la décrue, premiers enseignements français et européens

Agnès Buzyn au micro de France Inter le 14 février 2018 (capture d'écran).

Rougeole : la DGS et Agnès Buzyn appellent les Français non vaccinés "à faire un rattrapage"