Mal au ventre chez l'adulte

Mis à jour : Mardi 17 Juillet 2018

Une diarrhée aiguë, ou simplement un repas trop copieux, peut être à l’origine de mal de ventre. Il est parfois difficile de savoir si ces douleurs sont anodines ou si elles relèvent d’une maladie plus grave. Lorsqu’elles semblent intenses, il ne faut pas hésiter à consulter le médecin.

Quels sont les symptômes des maux de ventre ?

maux de ventre

Les douleurs abdominales se manifestent de multiples façons : des gargouillements, des tiraillements, un ventre gonflé, une lourdeur, des crampes, une douleur violente et localisée, etc. Ces douleurs peuvent être aiguës (de courte durée) ou chroniques (se répétant ou évoluant sur une longue durée). Aiguës, elles sont souvent violentes et il faut consulter un médecin si elles ne disparaissent pas rapidement. Le mal de ventre chronique est généralement moins violent. S’ils n’ont pas de cause connue, il est préférable de demander l’avis du médecin.

Quelles sont les complications éventuelles du mal de ventre ?

L’aggravation des symptômes et la survenue de complications sont liées aux affections provoquant les maux de ventre. Certaines d’entre elles exigent une intervention d’urgence.


Quelles sont les causes du mal au ventre ?

    Presque toutes les maladies touchant un organe situé entre le thorax et les organes génitaux peuvent provoquer de mal de ventre. Nous vous indiquons les plus fréquentes.
  • Les troubles de la digestion.
  • Les infections gastro-intestinales, la diarrhée, les nausées et vomissements.
  • Les reflux gastriques, les gastrites, les ulcères gastriques et les ulcères duodénaux.
  • L’étranglement de l’intestin en cas de hernie.
  • Une inflammation du pancréas ou du foie.
  • L’appendicite.
  • Une occlusion intestinale (le plus souvent après une opération abdominale).
  • L’infection du péritoine (péritonite).
  • Les calculs rénaux ou biliaires.
  • La cystite.
  • Les règles douloureuses.
  • L’inflammation des organes génitaux chez la femme.
  • Une grossesse extra-utérine.
  • L’infarctus du myocarde (beaucoup plus rare et surtout chez les personnes âgées).

De nombreuses personnes souffrent régulièrement de maux de ventre sans cause connue, en dehors de celles citées ci-dessus. On parle alors de troubles fonctionnels intestinaux. Cette affection récidivante, parfois abusivement appelée « colite » ou « colopathie », ne s’aggrave généralement pas et n’entraîne pas de complications. Elle peut être le signe d’une anxiété ou d’un état dépressif masqué.

Enfin, pendant le troisième trimestre de la grossesse, il arrive de ressentir de légers maux de ventre qui ont des causes diverses : par exemple, mouvements du fœtus, ballonnements liés à une digestion plus lente chez la femme enceinte, ou douleurs des ligaments du bassin à la hauteur de l’aine.

Comment prévenir le mal de ventre ?

  • Si vos maux de ventre sont dus à une alimentation inadéquate ou trop grasse, adoptez un régime plus digeste.
  • Adoptez les mesures de prévention des diarrhées aiguës.
  • Pour la plupart des maladies déclenchant des maux de ventre aigus, il est difficile de préconiser des mesures préventives.

Que faire en cas de mal de ventre ?

  • En cas de violents maux de ventre, abstenez-vous de manger pendant quelques heures.
  • Si la cause de douleurs abdominales violentes aiguës n’est pas évidente, évitez de prendre des médicaments antalgiques avant de consulter, sinon cela rendrait le diagnostic plus difficile.
  • Si la cause des maux de ventre est connue (diarrhée, excès alimentaire, stress, état anxieux, etc.), il peut être bénéfique de prendre un médicament antispasmodique. Certaines personnes se trouvent soulagées en posant un objet modérément chaud (une bouillotte par exemple) sur leur ventre.
Conduite à tenir en cas de maux de ventre
  Si les selles sont sanguinolentes ou noires comme du charbon, et très malodorantes.
  Si la personne ressent une douleur en « coup de poignard ».
  Si les maux de ventre font suite à un traumatisme tel qu'une chute ou un accident de circulation.
  Si les douleurs au ventre s'accompagnent d'une impossibilité d'aller à la selle, d'émettre des gaz ou d'uriner.
  Si les douleurs s'accompagnent de fièvre et de brûlures en urinant.
  Si la personne vomit du sang.
  Si les maux de ventre s'accompagnent d'un retard de règles.
  Si de violents maux de ventre sont accompagnés d'une forte fièvre, de diarrhée et de vomissements abondants.
  S'il n'y a pas de cause évidente aux maux de ventre (comme un repas trop copieux).
  Si les maux de ventre reviennent fréquemment ou deviennent insupportables.
  Si les maux de ventre sont apparus en même temps que la prise d'un nouveau médicament.
  Si les maux ne régressent pas après 48 heures d'automédication.
  Si le mal au ventre a une cause connue et ne s'accompagne d'aucun signe grave.
Légende
Si 15 ou 112 est indiqué, appelez immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (SAMU) en composant le 15 ou le 112.
Si 15 ou 112 n'est pas indiqué, appelez votre médecin traitant immédiatement, ou rendez-vous au service d’urgence le plus proche.
Dans le doute, n’hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112.
Consultez un médecin dans la journée.
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas de mal au ventre ?

Il examine le malade et l’interroge de façon approfondie pour déceler la cause des maux de ventre. Souvent, celle-ci est rapidement mise en évidence et il prescrit le traitement approprié. Parfois, il fait pratiquer des examens complémentaires : une analyse de sang et des examens d’urines, une radiographie de l’abdomen, une échographie ou une endoscopie intestinale. Si les maux de ventre se révèlent comme les symptômes d’une maladie grave, une hospitalisation, ou même une intervention chirurgicale peuvent s’imposer.


Le traitement des maux de ventre repose essentiellement sur le traitement de leur cause. Pour cette raison, il est toujours préférable de consulter un médecin en cas de maux de ventre d’origine inconnue.

Les antispasmodiques pour soulager le mal de ventre

Lorsque les douleurs situées dans l’abdomen sont dues à des spasmes douloureux du tube digestif dont on soupçonne l’origine (diarrhée, excès alimentaire, colopathie, nervosité, anxiété...), il est possible de les soulager à l’aide de médicaments antispasmodiques.

Les antispasmodiques ayant des propriétés anticholinergiques (SPASMODEX, LIBRAX) peuvent présenter des effets indésirables gênants : bouche sèche, troubles de l’accommodation, confusion mentale chez la personne âgée. Les autres antispasmodiques sont habituellement bien tolérés aux doses usuelles. Dans certains médicaments, l'antispasmodique est associé à un pansement digestif ou à du charbon qui peuvent être utiles en cas de ballonnement. L'efficacité des antispasmodiques est variable selon les personnes.

Antispasmodiques associés à un anxiolytique

Antispasmodiques associés à un pansement digestif ou à du charbon

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les pansements digestifs et les adsorbants pour soulager le mal de ventre

Des médicaments contenant des pansements digestifs ou du charbon sont indiqués en cas de ballonnement et peuvent soulager les troubles du transit qui y sont associés. Leur effet au long cours est mal connu.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Février 2020

Charbon

Charbon + autre substance

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les autres traitements du mal de ventre

Par ailleurs, certains médicaments de phytothérapie ou d’homéopathie sont traditionnellement utilisés dans le traitement d’appoint des douleurs digestives.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Février 2020

Homéopathie

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Sources et références de l'article "Mal au ventre chez l'adulte"

  • Guide de l'automédication, Vidal, 2010