En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les complications de la maladie de Crohn

Mis à jour : Jeudi 19 Juillet 2018
Image sponsoring article

Les complications de la maladie de Crohn peuvent être graves et nécessitent une prise en charge médicale urgente et, parfois, une hospitalisation.

La colite aiguë grave lors de maladie de Crohn

La colite aiguë grave est une complication de la maladie de Crohn qui se définit par la présence de plusieurs symptômes sévères :

  • émission de selles sanglantes plus de six fois par jour ;
  • anémie et amaigrissement ;
  • fièvre.

La colite aiguë grave peut être à l’origine d’une dilatation du côlon accompagnée de fièvre, de maux de ventre et de ballonnements. Elle augmente le risque de perforation du gros intestin et de péritonite (l’infection de la cavité de l’abdomen). La colite aiguë grave peut également entraîner des hémorragies (saignements) importantes. Elle justifie généralement une hospitalisation du patient.

Les sténoses de l'intestin lors de maladie de Crohn

Lorsque la maladie de Crohn est sévère, les parois de l’intestin ont, avec le temps, tendance à s’épaissir ce qui réduit leur diamètre (on parle alors de « sténose »). Ces sténoses peuvent faire obstruction au transit intestinal et provoquer des bouchons (« obstruction ») ou des « nœuds » (« sub-occlusion » ou « occlusion »). Ce type de complication peut être grave et nécessiter une hospitalisation en urgence.

Les obstructions intestinales se manifestent généralement par des ballonnements, de la constipation, voire des vomissements de matières fécales. Les occlusions intestinales provoquent des crampes intestinales intenses, des ballonnements, une constipation, des nausées et des vomissements, ainsi que, parfois, de la fièvre.

Les perforations intestinales dans la maladie de Crohn

Chez les personnes qui souffrent de maladie de Crohn sévère, les parois de l’intestin sont fragiles et peuvent se fissurer ou se rompre : c’est la perforation intestinale qui peut provoquer une infection de la cavité de l’abdomen (péritonite) ou la formation d’abcès localisés dans cette cavité.

Les fistules dans la maladie de Crohn

Dans certains cas, la maladie de Crohn entraîne la formation de fistules, la communication anormale entre le tube digestif et un autre organe. Par exemple, entre deux parties de l’intestin ou entre l’intestin et la peau ou entre l’intestin et la vessie. Sont également observées, des fistules entre l’anus et le périnée ou le vagin.

La dénutrition liée à la maladie de Crohn

Pour dépister et traiter d’éventuelles carences nutritionnelles, des examens sanguins annuels sont pratiqués. Les personnes qui souffrent de maladie de Crohn au niveau de l’iléon ont fréquemment des carences en vitamine B12 et en vitamine D.

Le cancer du côlon lors de maladie de Crohn

Les personnes qui souffrent de maladie de Crohn touchant le gros intestin ont un risque plus élevé de développer un cancer du côlon après quelques années de maladie. Un dépistage systématique de ce cancer par coloscopie est mis en place chez les personnes qui souffrent de maladie de Crohn depuis plus de huit ans.

Les troubles des voies biliaires lors de maladie de Crohn

Dans certains cas, la maladie de Crohn peut se compliquer de troubles des canaux qui acheminent la bile du foie vers l’intestin grêle : c’est la cholangite sclérosante primitive, une inflammation et un épaississement de ces canaux. Cette cholangite augmente le risque de cancer des voies biliaires ou du côlon.

Actualités

Les pharmaciens d'officine pourront proposer la vaccination contre la grippe à partir de la saison grippale 2019/2020, sous réserve de respecter les obligations réglementaires (illustration).

Vaccination contre la grippe par les pharmaciens : les dispositions réglementaires publiées au Journal...

Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge et de leur profil de risque (illustration).

Nouvelle édition du calendrier vaccinal : quels changements pour 2019 ?

Les parents concernés par ce rappel doivent prendre contact avec leur pédiatre ou leur médecin pour se voir conseiller un lait de remplacement.

Rappel des produits de nutrition infantile MODILAC et PICOT AR : suspicion d'une contamination par salmonelle