En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le suivi médical de la maladie de Crohn

Mis à jour : Jeudi 19 Juillet 2018
Image sponsoring article

Aujourd’hui, la maladie de Crohn est une maladie dont on ne guérit pas définitivement. Le traitement de la maladie de Crohn vise à soulager les symptômes des poussées (traitement dit « d’attaque ») et à prévenir les rechutes et les complications (traitement dit « d’entretien »). Le traitement d’entretien a également pour objectif de maintenir la qualité de vie du patient. Ces deux types de traitement utilisent essentiellement les mêmes médicaments à des posologies différentes. Le choix des médicaments se fait selon la sévérité des symptômes, la partie du tube digestif touchée et l’étendue des lésions.

Le traitement de la maladie de Crohn peut également mettre en œuvre des mesures chirurgicales.

Le suivi médical des patients atteints de maladie de Crohn

Les personnes qui souffrent de maladie de Crohn font l’objet d’un suivi médical dont la fréquence varie selon la sévérité de la maladie : deux fois par an si tout va bien, une fois par mois voire plus fréquemment pendant les poussées.

Au cours du suivi médical, un examen endoscopique (iléocoloscopie) est effectué, qui permet au médecin de mesurer objectivement l’état de l’intestin à l’aide de divers scores de sévérité.

Le CDAI, qu'est-ce que c'est ?
L’activité de la maladie de Crohn est mesurée par un index (le CDAI ou Crohn’s Disease Activity Index) qui tient compte, sur une semaine :
  • du nombre de selles liquides ;
  • des maux de ventre ;
  • de l’état général du patient :
  • de son poids ;
  • de son taux d’hémoglobine (la substance qui transporte l’oxygène dans le sang et qui est diminuée lors d’anémie) ;
  • des symptômes non intestinaux.

Lorsque le CDAI est inférieur à 150, on parle de rémission de la maladie. Entre 150 et 220, l’activité de la maladie est dite légère, elle est modérée entre 220 et 450, et sévère au-dessus de 450.

Pour aider le médecin à évaluer la sévérité de la maladie de Crohn, il peut être utile de tenir un journal sur lequel seront notés, chaque jour : le nombre de selles et leur aspect, la fréquence et l’intensité des maux de ventre, l’appétit et le poids, les moments de la journée où les symptômes sont le plus intenses, etc.

La consultation de suivi médical permet également de faire un bilan sur les traitements et sur l’état nutritionnel du patient (à l’aide d’une prise de sang). Les personnes qui, pour contrôler leur maladie, sont obligées de prendre des corticoïdes pendant plus de six mois font l’objet de contrôles particuliers : densité des os, mesure du taux de glucose (sucre) dans le sang, examen des yeux, etc.

L'association François Aupetit (AFA)

L’association François Aupetit (AFA) est une association regroupant des personnes atteintes de maladies intestinales chroniques de l’intestin (MICI) : maladie de Crohn, rectocolite hémorragique et autres colites chroniques. Ses missions sont de promouvoir, susciter et financer des programmes de recherche, d’informer les malades, les proches, les professionnels de santé et le public, et de soutenir les malades et leurs proches.

Pour en savoir plus sur l’AFA

Actualités

La vaccination contre la grippe par les pharmaciens pourra débuter en officine dès la campagne antigrippale 2019-2020 (illustration).

Vaccination contre la grippe et téléconsultation à l'officine : quelle rémunération pour les pharmaciens

Hommage à Jean-Philippe, notre ami et notre collègue, qui nous a quittés bien trop tôt.

Poussière d’étoiles...

Les pharmaciens d'officine pourront proposer la vaccination contre la grippe à partir de la saison grippale 2019/2020, sous réserve de respecter les obligations réglementaires (illustration).

Vaccination contre la grippe par les pharmaciens : les dispositions réglementaires publiées au Journal...