En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes et la prévention des nausées et vomissements

Mis à jour : Vendredi 04 Mai 2018

Les origines des vomissements sont très nombreuses. On distingue les vomissements aigus et chroniques (plus de 7 jours).

Quelles sont les causes des vomissements aigus ?

Les vomissements aigus sont le plus souvent dus à une gastro-entérite virale ou à une intoxication alimentaire. Cette cause est évoquée surtout si plusieurs personnes sont atteintes ou si les vomissements surviennent dans un contexte d’épidémie.

Les nausées et vomissements également des effets indésirables redoutés et fréquents des médicaments ou après une intervention chirurgicale (près de 30 % des opérés en souffrent). Les principaux médicaments responsables de vomissements sont les chimiothérapies anticancéreuses, certains antibiotiques, la colchicine, les dérivés de l’ergot de seigle ou de la théophylline. Les vomissements peuvent dans certains cas être le signe d’un surdosage ou intolérance à certains médicaments (la digitaline, la lévodopa, la nicotine, les opiacés…).

    Les autres causes fréquentes de vomissements aigus sont :
  • un air vicié ou des mauvaises odeurs, le dégoût ;
  • une maladie du tube digestif (par exemple l’appendicite, l’occlusion intestinale, la pancréatite, les calculs biliaires, etc.) ;
  • l’abus d’alcool , la prise à jeun de café ou de thé trop fort ;
  • une crise de migraine ;
  • de fortes douleurs ;
  • une hépatite ;
  • une méningite ;
  • un infarctus du myocarde ;
  • les vertiges en cas de problèmes d’oreille interne ;
  • le mal des transports ;
  • une intoxication au monoxyde de carbone.
Les vomissements induits par les chimiothérapies anticancéreuses
On distingue trois types de vomissements induits par la chimiothérapie : les vomissements dits aigus (qui surviennent moins de 24 h après le début du traitement), les vomissements dits retardés (qui surviennent plus de 24 h après le début du traitement) et les vomissements anticipés (avant administration). Plusieurs mesures peuvent être proposées par votre médecin pour les combattre.

Quelles sont les causes des vomissements chroniques ?

La grossesse est la principale cause de vomissements chroniques. 50 % des femmes enceintes souffrent de nausées et de vomissement, plutôt au début et à la fin de la grossesse.

    Les autres causes de vomissements chroniques ou récidivants les plus fréquentes sont :
  • les rétrécissements (sténoses) du tube digestif ;
  • les causes psychologiques (la nervosité, le stress et le trac avant un examen par exemple) ou psychiatriques (anorexie mentale, boulimie) ;
  • une intolérance alimentaire (au lactose par exemple).

Comment prévenir les nausées et les vomissements ?

En dehors du traitement de la cause, il n’existe guère de mesures préventives contre les nausées et les vomissements. Toutefois, si vous connaissez des situations où vous aurez tendance à avoir mal au cœur et à vomir, tâchez de les éviter.

Actualités

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité

Les douleurs éprouvées par de nombreuses femmes pendant des rapports sexuels peuvent d'être d'origine physique et/ou psychologique (illustration).

Douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunies) : diagnostic et prise en charge

La prescription prophylactique d'IPP augmente le risque de pneumonie et de diarrhée à clostridies en soins intensifs

IPP en prévention des saignements digestifs chez les patients hospitalisés : examen de leur utilité