En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Prurit anal (démangeaisons de l'anus)

Mis à jour : Vendredi 11 Décembre 2015

Fréquentes, les démangeaisons anales (ou prurit anal) toucheraient quatre fois plus les hommes que les femmes. Souvent anodines, ces démangeaisons se révèlent parfois insupportables, voire douloureuses. La plupart du temps, de simples mesures d’hygiène permettent de limiter les crises, mais parfois un traitement s’impose.

Quels sont les symptômes du prurit anal ?

homme de dos

La personne qui souffre de démangeaison de l’anus ressent d’abord une irritation, une brûlure, puis finalement une démangeaison entraînant un irrépressible besoin de se gratter. Le phénomène peut se déclencher soudainement, le plus souvent le soir, et disparaître très rapidement. La nuit, il peut perturber le sommeil.

Quelles sont les complications du prurit anal ?

Les grattements provoquent parfois des lésions pouvant se surinfecter et être à l’origine d’une hypersensibilisation de la peau, qui va se trouver encore plus irritée. Dès lors, le phénomène s’auto-entretient, alors que l’origine même du prurit a disparu.

Commentaires (108)

Le 05/01/2017 à 17:00
avatar Mohamed Meziane
Mohamed Meziane Profession non médicale / Autre
Bonjour
Chez l'homme existe t il une échelle traduisant les variations libinales propres à chacun? Comment dans le cas échéant expliquer la maladie? (Si il y a?)...
Merci

19 11
Le 05/01/2017 à 14:51
avatar Khadija Bekri
Khadija Bekri Médecin
*La recherche étiologique est primordiale et conditionné l efficacité du traitement.
*des mesures hygieno diététiques peuvent suffire

17 7
Le 13/12/2016 à 19:10
avatar MAZESS
MAZESS Médecin
et les bains de siège avec un antiseptique comme la Bétadine moussante passe aussi très bien

33 10
Le 13/12/2016 à 18:28
avatar Paul PASCALI
Paul PASCALI
Tout à fait...je m'y astreins désormais.

Le 13/12/2016 à 18:11
avatar Azouz
Azouz Profession non médicale / Autre
Il faut se laver avec de l'eau après chaque besoin

23 7
Le 13/12/2016 à 15:33
avatar Marius KITEMBO FERUZI
Marius KITEMBO FERUZI Médecin
Dans le cas de parasites, il est est conseillé de déparasiter les personnes les plus proches.
En effet l'auto- infestation due au grattage peut passer à une contamination des proches qui peuvent recontaminer le patient.

11 5
Le 13/12/2016 à 13:08
avatar SOMS
SOMS Profession non médicale / Autre
IL EST TRES INSTRUICTIF POUR MOI.
MERCI

3 8
Le 13/12/2016 à 11:17
avatar Mohamed Lelouma MANSARE
Mohamed Lelouma MANSARE Médecin
En Afrique, ce problème concerne surtout les personnes très parasitées. Pensez-y si vous revenez d'une zone infestée.

5 12
Le 13/12/2016 à 10:38
avatar cliclic
cliclic Profession non médicale / Autre
Une des causes indirectes peut également être une intolérance au lactose.

5 10
Le 18/10/2015 à 21:43
avatar Rachid13
Rachid13
Bonjour à tous, Depuis quelques semaines je souffrais également de prurit anal, je vous conseille donc de faire ce que j'ai fait, à savoir : prenez un miroir (ou telephone) et regardez votre anus. Si vous observez de petits fil blancs de moins de 1cm vous aurez été parasité par une OXYURE, c'est un parasite qui vit dans le colon et qui, à la tombée de la nuit se reproduit, je ne vais pas vous faire un cours sur ces PARASITES donc, pour un TRAITEMENT, vous pouvez appeler votre médecin traitant (des tests non douloureux seront réalisés)....voili voilou...comme j'aurai aimé pouvoir lire une réponse comme celle-ci, je vous fais part de ma trouvaille.

Lire tous les commentaires

Actualités

La nouvelle recommandation de la HAS a été rendue publique le 23 octobre 2018.

Dépistage systématique et ciblé des infections à Chlamydia trachomatis : la HAS modifie ses recommandations

Les propriétés antiagrégantes plaquettaires de l\\\\\\\'aspirine ont été découvertes en 1967 (illustration).

Seniors en bonne santé : prendre de l'aspirine à faible dose est-il utile ?

Le guide publié par le RESPADD propose aux professionnels les informations nécessaires pour un bon usage des médicaments antalgiques opioïdes.

Bon usage des médicaments antalgiques opioïdes : le RESPADD publie un guide pratique