En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Symptômes et complications des vers intestinaux

Mis à jour : Vendredi 28 Avril 2017

Quels sont les symptômes provoqués par des vers intestinaux ?

Les oxyures

Les oxyures provoquent d’abord des démangeaisons anales, surtout nocturnes lorsque la femelle pond ses œufs. Mais il peut aussi être la cause d’un sommeil perturbé, d’agitation et de fatigue. On peut, parfois, observer les vers sur les selles et au fond des sous-vêtements.

Le ténia, ou ver solitaire

Le ténia (ou tænia) ne provoque pas de symptômes vraiment caractéristiques. Les deux espèces de ténia les plus fréquentes sont Tænia saginata (ténia du porc) et Tænia solium (ténia du bœuf). Lors d’infestation par ces vers plats, on observe parfois quelques douleurs abdominales, accompagnées ou non d’un amaigrissement, alors que la personne se nourrit correctement. On peut trouver, dans les selles ou dans les sous-vêtements, des segments blancs ressemblant à une sorte de nouille en mouvement.

L’ascaris

Rare en France, l'ascaris est nettement plus néfaste, car il provoque de la toux, des douleurs abdominales et des vomissements. Il peut aussi être à l’origine de diarrhées, d’irritabilité, de fatigue et d’amaigrissement. On a même pu observer des réactions allergiques.

La douve du foie

Rare en France, la douve du foie provoque une augmentation du volume du foie, accompagnée de douleurs sous les côtes, du côté droit. On observe parfois une jaunisse avec de la fièvre.

Quelles sont les complications d'une infestation par des vers intestinaux ?

Les principales complications provoquées par une infestation de vers intestinaux sont une altération de l’état général, si le problème n’est pas traité. La douve du foie peut entraîner des complications plus graves, en particulier une maladie des voies biliaires.

Actualités

Répartition départementale des cas signalés en 2017 (source : InVS).

Rougeole : 4 fois plus de cas qu'au premier quadrimestre 2016. Vers une vaccination ROR obligatoire ?

Le séquençage génétique de l’ADN fœtal peut être effectué à partir d’une simple prise de sang de la future mère (illustration).

Grossesse : la HAS recommande d’intégrer les tests ADN dans le dépistage de la trisomie 21

La SFAP publie des fiches repères pour aider à la mise en oeuvre, à la demande du patient et dans certaines conditions, d'une sédation profonde et continue en fin de vie (illustration).

Droit à une sédation profonde et continue en fin de vie : la SFAP publie 3 fiches repères