En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les symptômes de l'acidocétose diabétique

Mis à jour : Mercredi 20 Juin 2012

Les symptômes de l'acidocétose diabétique chez les adultes

L’acidocétose diabétique s’installe progressivement en quelques jours. Les premiers symptômes sont une soif intense, des urines fréquentes et abondantes, une perte de poids rapide, des crampes durant la nuit et un essoufflement discret. L’acidocétose diabétique provoque très souvent des douleurs abdominales intenses, des nausées et des vomissements. En outre, le patient perd l’appétit. Enfin, quand l’acidocétose diabétique est sévère, la respiration s’accélère et l’haleine est caractéristique, avec une odeur d’acétone qui rappelle celle de la pomme reinette.

Les symptômes de l'acidocétose diabétique chez les enfants

L’acidocétose diabétique, voire le coma acidocétosique, est une cause fréquente de découverte d’un diabète de type 1 chez l’enfant. L’enfant se lève la nuit pour uriner, il souffre de douleurs abdominales, de vomissements, de difficultés respiratoires et de troubles de la conscience. Son haleine peut également sentir la pomme (acétone).

Quelles sont les éventuelles complications de l'acidocétose diabétique ?

En cas d’acidocétose diabétique, l’acidité du sang et l’élimination de grandes quantités de corps cétoniques dans les urines provoquent un déséquilibre du sodium et du potassium dans le sang, ainsi qu’une forte déshydratation aggravée par l’élimination du glucose dans les urines. Ces complications peuvent avoir des répercussions graves sur le fonctionnement du cœur et entraîner des troubles respiratoires.

En l’absence de traitement, l’état du patient s’aggrave. Des difficultés respiratoires peuvent apparaître. Par la suite, l’acidocétose diabétique entraine des troubles de la conscience, susceptibles d’évoluer jusqu’au coma, voire au décès du patient.

Actualités

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

De nouvelles recommandations de traitement contre l'infection sexuellement transmissible à Mycoplasma genitalium (illustration).

Infection à Mycoplasma genitalium : nouvelles recommandations face à une antibiorésistance croissante

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité