En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Grossesse et hyperthyroïdie

Mis à jour : Mercredi 07 Février 2018

Le rôle de la glande thyroïde pendant la grossesse

femme enceinte chez son médecin

Le fonctionnement de la glande thyroïde reste normal pendant la grossesse, mais les besoins de l’organisme en iode sont plus importants à cause des besoins du fœtus. La glande thyroïde du bébé commence à fonctionner entre le deuxième et le troisième mois de gestation. Les hormones thyroïdiennes ainsi produites jouent un rôle dans le développement de son cerveau. L’iode et les hormones thyroïdiennes maternelles qui passent à travers le placenta contribuent aussi de façon importante au fonctionnement de la thyroïde du fœtus. Pour cette raison, tout dérèglement de cet organe chez la mère doit être dépisté et traité.

Les troubles de la thyroïde touchent environ 4 % des femmes enceintes, mais la plupart de ces affections sont détectées et traitées efficacement sans présenter de problèmes graves pour la femme ou son bébé.

Certaines femmes sont systématiquement suivies sur le plan thyroïdien pendant leur grossesse :

  • celles qui ont des antécédents personnels ou familiaux de problèmes de la thyroïde ;
  • celles qui souffrent d’une maladie auto-immune ;
  • celles qui ont précédemment été traités pour une hyperthyroïdie.

La prise en charge de l'hyperthyroïdie chez la femme enceinte

En cas d’hyperthyroïdie pendant la grossesse, des complications peuvent survenir : retard de croissance du fœtus, fausse-couche ou accouchement prématuré. Le traitement par un antithyroïdien de synthèse (propylthiouracile, PTU) est possible, à la dose minimale pour obtenir un taux normal d’hormones thyroïdiennes dans le sang. Pendant toute la grossesse, le fœtus est surveillé par échographie, à la recherche d’un éventuel goitre. Si le nouveau-né présente des signes d’hyperthyroïdie, celle-ci disparaît spontanément en quelques semaines.

Le traitement de l'hyperthyroïdie chez la femme qui allaite

L’allaitement est habituellement déconseillé en cas de traitement par un antithyroïdien de synthèse, en raison de leur passage dans le lait maternel. Néanmoins, avec une surveillance du nourrisson, l’utilisation du propylthiouracile à faible dose est possible chez la femme qui allaite.

Actualités

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

De nouvelles recommandations de traitement contre l'infection sexuellement transmissible à Mycoplasma genitalium (illustration).

Infection à Mycoplasma genitalium : nouvelles recommandations face à une antibiorésistance croissante

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité