En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les symptômes et les complications de l'hypothyroïdie

Mis à jour : Lundi 09 Janvier 2017

Quels sont les symptômes de l'hypothyroïdie ?

En cas d’hypothyroïdie, de nombreux symptômes peuvent être observés, mais chaque patient n’en exprime que quelques uns. Comme l’hypothyroïdie est une maladie qui apparaît lentement, il est fréquent que la personne n’identifie pas ces symptômes comme étant causés par une seule maladie. Elle se sent fatiguée, déprimée ou essoufflée à l’effort, mais ne fait pas le lien entre ces signes. L’hypothyroïdie est souvent diagnostiquée lorsque d’autres causes plus évidentes ont été éliminées.

Les symptômes de l’hypothyroïdie varient selon le degré du déficit en hormones thyroïdiennes. Il est assez fréquent que l’hypothyroïdie soit modérée et ne produise pas de symptômes notables. On parle alors d’hypothyroïdie infraclinique (ou « frustre » ou « asymptomatique » ou « occulte »). Cette forme d’hypothyroïdie est particulièrement observée chez les personnes âgées de plus de 60 ans et chez les enfants.

Lorsque l’hypothyroïdie s’aggrave, on peut observer :

  • de la fatigue chronique et un manque d’énergie ;
  • des difficultés de concentration et des troubles de la mémoire, surtout chez les personnes âgées ;
  • des symptômes dépressifs (manque de motivation, troubles du sommeil, etc.) ;
  • une tendance à être frileux même quand la température est agréable ;
  • des crampes musculaires et des fourmillements dans les membres ;
  • un rythme cardiaque anormalement lent (bradycardie) qui peut se traduire par un essoufflement à l’effort ;
  • une sécheresse et une pâleur de la peau, associées à des cheveux et des ongles secs et cassants ;
  • une prise de poids malgré un appétit normal ;
  • un taux sanguin de cholestérol anormalement élevé ;
  • de la constipation ;
  • chez les femmes, des règles irrégulières et des problèmes de fertilité.

Le goitre (gonflement à la base du cou), autrefois classiquement associé à l’hypothyroïdie, est devenu rare car il n’apparaît que tardivement en l’absence de traitement.

Les symptômes de l'hypothyroïdie chez les enfants
Les enfants qui souffrent d'hypothyroïdie présentent un retard de croissance et de développement mental, un sommeil excessif, une peau jaunâtre, de la constipation et, plus fréquemment que les adultes, un goitre.

Quelles sont les complications de l'hypothyroïdie ?

Si l’hypothyroïdie n’est pas diagnostiquée ou traitée chez un adulte (et en particulier une personne âgée), un gonflement du visage (myxœdème) accompagné d’une peau jaune et sèche, voire un coma, peuvent survenir. Mais il s’agit d’une complication devenue exceptionnelle de nos jours. Il semblerait également qu’une hypothyroïdie fruste non soignée puisse augmenter le risque d’accidents cardiovasculaires (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, etc.).

Chez les enfants, une hypothyroïdie non soignée entraîne des complications graves : petite taille (nanisme) et retard mental important (le « crétinisme »).

Actualités

Les bonnes pratiques de tatouage permettent de limiter, mais non supprimer, les risques d'effets indésirables, immédiats ou à long terme (illustration).

Tatouages, détatouages, faux ongles… : comment réduire les risques pour la santé ?

Les patients atteints d'un cancer utilisant exclusivement des thérapies

Etude sur plusieurs cancers : remplacer les traitements modernes par des "médecines alternatives" tue

Chez les personnes souffrant à la fois d'une HTA et d'une insuffisance rénale chronique, les bénéfices d'un traitement antihypertenseur intensif semblent supérieurs aux risques (illustration).

HTA et insuffisance rénale chronique : peut-on intensifier le traitement antihypertenseur ?