En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le traitement des acouphènes

Mis à jour : Jeudi 08 Juin 2017

Les bourdonnements d’oreilles peuvent avoir des causes très diverses qu’il est important d'essayer d'identifier. Actuellement, il n’existe pas de traitement spécifique avéré efficace pour les acouphènes.

Comment soigne-t-on les bourdonnements d’oreilles ?

Dans le cas où les acouphènes sont dus à une maladie identifiée (otite, bouchon d’oreille, tumeur…), la mise en place d’un traitement adapté (traitement antibiotique, retrait du bouchon d’oreille ou de la tumeur…) peut permettre d’obtenir la guérison ou une amélioration.

Si un médicament est à l’origine des acouphènes, une modification ou de changement de traitement peut être envisagé avec le médecin pour faire disparaître les acouphènes.

Si la cause des acouphènes n’est pas identifiée et que les acouphènes altèrent la qualité de vie au quotidien, le médecin peut proposer des solutions pour essayer de mieux les supporter.

La thérapie sonore pour les acouphènes

La thérapie sonore (ou masquage) s’appuie sur le principe de distraction. Un petit générateur produit un son « blanc » (son modéré et permanent qui ressemble au bruit d’une radio mal réglée) de façon à masquer les acouphènes. L’appareil ressemble à une prothèse auditive à porter plusieurs heures par jour.

Les prothèses auditives pour les acouphènes

Une prothèse auditive peut être intéressante lorsque les bourdonnements d’oreille sont associés à une baisse légère de l’audition. L’amélioration des capacités d’audition peut permettre de couvrir les acouphènes.

La thérapie cognitivocomportementale et le traitement d’habituation

Avec l’aide d’un psychiatre ou d’un psychologue, des stratégies sont mises en place pour faire face à la survenue de acouphènes : relaxation, technique de visualisation, restructuration des pensées... Les études n’ont pas permis de démontrer que la thérapie comportementale et cognitive permet une diminution de l’intensité des acouphènes, mais une amélioration de la qualité de vie et une diminution des dépressions ont été observées.

Un traitement d’habituation aux acouphènes (Tinnitus retraining thérapie) qui repose sur une diminution des acouphènes après une exposition répétée à un bruit blanc comporte également du coaching avec des thérapeutes pour apprendre à mieux vivre avec les acouphènes.

Le traitement médicamenteux des acouphènes

Un traitement médicamenteux nécessite au préalable un avis médical spécialisé. Il repose sur l’utilisation de vasodilatateurs, dont l’efficacité est mal établie. Certains antiépileptiques, antidépresseurs ou anxiolytiques peuvent également être proposés, bien qu'ils n'aient pas d'indication officielle dans le traitement des acouphènes.

Les médicaments contenant de la trimétazidine (VASTAREL et ses génériques) ont longtemps été indiqués dans le traitement des acouphènes. Mais, en juillet 2012, l'Agence européenne du médicament (EMA) a rendu un avis qui recommande de ne plus utiliser la trimétazidine dans le traitement des bourdonnements d'oreilles. En effet, l'utilisation de cette substance comporte plus de risques que de bénéfices attendus ; des effets indésirables neurologiques (raideur des bras et des jambes, ralentissement des mouvements, tremblements) sont parfois observés. En 2017, plusieurs années après la décision de restreindre les indications de la trimétazidine au traitement de l’angine de poitrine, des études sur son utilisation ont montré qu’elle est encore très prescrite en France pour le traitement des vertiges et acouphènes. L’Agence du médicament (ANSM) a décidé de modifier ses conditions de prescription. L’initiation du traitement par trimétazidine est dorénavant réservée aux cardiologues. Cette ordonnance initiale doit être présentée avec les ordonnances de renouvellement qui peuvent être rédigées par un autre médecin.

Les autres thérapies

Des traitements non conventionnels, telles que l’hypnose, la sophrologie ou l’acupuncture peuvent apporter une aide aux personnes qui souffrent d’acouphènes, en leur permettant de lâcher prise. L’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est une thérapie qui utilise les mouvements des yeux pour la désensibilisation et la reprogrammation, notamment dans le cadre d’un stress post-traumatique. Cette technique s’applique également à certains acouphènes (psychosomatique ou d’origine traumatique).

De nouvelles pistes sont actuellement en cours d'étude pour tenter de traiter les acouphènes : stimulation magnétique transcrânienne, nouveaux médicaments.

Actualités

Levée de l’interdiction de soins funéraires pour les personnes infectées par le VIH/Sida ou une hépatite

Les cas de gonorrhée multirésistante aux antibiotiques de référence augmentent à travers le monde

Augmentation rapide des cas de gonorrhées multirésistantes aux antibiotiques couramment utilisés

Simone Weil en 1979, à la présidence du Parlement européen à Strasbourg (illustration - Photo de Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons - cc-by-sa-3.0),

Simone Veil avait initié le droit à la réduction des risques infectieux et oeuvré contre les ravages...