En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Angine et mal de gorge de l’adulte

Mis à jour : Mercredi 10 Mai 2017

La plupart du temps, chez l’adulte, le mal de gorge est dû à une infection bactérienne ou virale telle qu’une angine. Les douleurs peuvent être tellement intenses qu’elles obligent parfois à ne manger que des aliments liquides. Lorsqu’il est sévère ou accompagné d’autres symptômes, le mal de gorge justifie une consultation médicale.

Quels sont les symptômes du mal de gorge ?

mal de gorge

Le mal de gorge est un symptôme plutôt qu'une maladie en soi. Des irritations et parfois des brûlures peuvent se faire ressentir dans la gorge, au point même d’affecter la capacité de déglutition. Le patient a des difficultés à avaler, particulièrement des aliments solides. Ces douleurs de gorge s’accompagnent souvent d’autres symptômes typiques du rhume : fièvre, nez qui coule, toux, enrouement. On peut observer un gonflement des ganglions lymphatiques du cou, une haleine désagréable ou des difficultés respiratoires.

Quelles sont les complications éventuelles des maux de gorge ?

C’est la cause du mal de gorge qui détermine les complications possibles. Il peut arriver qu’un mal de gorge dû à un refroidissement ou à une angine évolue respectivement en sinusite ou en abcès lorsqu’il n’a pas été traité. Certaines angines d’origine bactérienne (angines à streptocoque du groupe A) peuvent provoquer des complications graves, notamment au niveau cardiaque.

Les angines à répétition chez l’adulte

Chez l’adulte comme chez l’enfant, certaines angines peuvent être récidivantes et altérer la qualité de vie de ceux qui en souffrent. Leurs conséquences (consultations médicales répétées, absentéisme) ne sont pas négligeables sur le plan médico-économique.

Actualités

Suppléments d'oméga-3 (illustration).

Prévention secondaire du risque cardiovasculaire : l’intérêt d’une supplémentation en Oméga-3 reste encore

Taux de consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants en 2015-2016, 2016-2017 et 2017-2018 (provisoire).

Épidémie de grippe : ralentissement de la décrue, premiers enseignements français et européens

Agnès Buzyn au micro de France Inter le 14 février 2018 (capture d'écran).

Rougeole : la DGS et Agnès Buzyn appellent les Français non vaccinés "à faire un rattrapage"