Enrouement de l'adulte

Mis à jour : Mardi 23 Juin 2020

L’enrouement constitue un ennui banal et guère gênant, sauf si la voix est un outil professionnel, notamment pour les chanteurs, les enseignants ou les journalistes de la radio et de la télévision. Ceux-ci connaissent généralement les précautions à prendre pour éviter ce genre de tracas.

Qu’est-ce qui peut provoquer un enrouement ?

L’enrouement correspond à un trouble des cordes vocales, qui ne vibrent plus normalement. Ce phénomène peut avoir plusieurs origines, par exemple :

  • une laryngite,
  • une irritation des cordes vocales à cause d’une atmosphère enfumée ou trop sèche,
  • une fatigue des cordes vocales après avoir parlé, crié ou chanté trop longtemps,
  • des nodules bénins sur les cordes vocales,
  • des causes psychiques telles que le trac ou une timidité excessive,
  • une paralysie des nerfs qui actionnent les muscles du larynx, après une opération de la thyroïde par exemple.

Un simple enrouement peut aboutir à une extinction de voix, plus gênante encore et – s’il n’est pas traité – à une lésion durable des cordes vocales.

Quels sont les symptômes de l'enrouement ?

voie enrouée

L’enrouement est une altération du timbre de la voix. Celle-ci devient plus basse, rauque et parfois quasi inaudible. Souvent, l’enrouement s’accompagne d’une toux plus ou moins forte ou de douleurs de la gorge. S’il s’agit d’un simple rhume, l’enrouement provoque généralement peu de complications. Toutefois les cordes vocales, en l’absence de précautions ou de ménagements, peuvent subir des lésions qui retardent la guérison et modifient la voix.


Quelles sont les causes de l’enrouement ?

  • Une laryngite (inflammation du larynx) à la suite d’un refroidissement. Dans ce cas, l’enrouement peut s’accompagner d’un mal de gorge, d’une gêne respiratoire ou de fièvre. Attention, lorsque la voix devient blanche ou éteinte chez un enfant, il s’agit d’une forme sérieuse de laryngite qui nécessite la consultation d’un médecin en urgence.
  • Une irritation des cordes vocales à cause d’une atmosphère enfumée ou trop sèche.
  • Une fatigue des cordes vocales après avoir parlé, crié ou chanté trop longtemps. Dans ces cas-là, appelés dysphonies fonctionnelles, il faut parfois recourir à une rééducation orthophonique.
  • Des nodosités (épaississements des tissus) bénignes sur les cordes vocales en raison d’une sollicitation trop forte (appelées communément nodules des chanteurs).
  • Des causes psychiques telles que la nervosité, le trac ou une timidité excessive.
  • Une paralysie des nerfs qui actionnent les différents muscles du larynx, après une opération de la thyroïde par exemple. La voix n’est alors pas enrouée au sens propre, elle produit un double son (diphonie).

Comment prévenir l’enrouement ?

  • Prenez les mesures de prévention qui permettent d’éviter un refroidissement.
  • Évitez si possible les locaux enfumés ou surchauffés.
  • Faites ce qui est en votre pouvoir pour arrêter de fumer.

Que faire en cas d'enrouement ?

Si vous êtes victime d’un enrouement après avoir parlé longtemps ou à voix forte, votre technique d’élocution est sans doute en cause. Certains métiers nécessitent l’apprentissage de nouvelles méthodes basées sur la respiration, chez un phoniatre, un orthophoniste, dans un cours de diction ou auprès d’un professeur de chant. Humidifiez l’atmosphère de votre domicile ou de votre lieu de travail, par exemple avec un linge mouillé posé sur un radiateur. Buvez beaucoup : l’eau aidera vos cordes vocales à rester humides.

La principale précaution à prendre lorsqu’on est enroué consiste à ménager ses cordes vocales. Mais attention, parler à voix basse en chuchotant de manière forcée les sollicite plus fortement que parler normalement.

Conduite à tenir en cas d’enrouement
Si l'enrouement s'accompagne d'une forte fièvre, d'une toux violente ou de difficultés respiratoires.
S'il s'agit d'une voix blanche ou inaudible chez un jeune enfant.
  Si l'enrouement subsiste pendant plusieurs semaines.
  Si l'enrouement s'est produit après une opération dans la région du cou.
  Si l'enrouement s'accompagne de maux d'oreille, d'une déglutition pénible, ou d'un gonflement du cou.
  Si l'enrouement s'accompagne d'une difficulté à prononcer les voyelles.
  Si l'enrouement est dû à une cause normale bien identifiée (fatigue des cordes vocales, lieux enfumés, suites d'un rhume,etc.).
Légende
Si 15 ou 112 est indiqué, appelez immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (SAMU) en composant le 15 ou le 112.
Si 15 ou 112 n'est pas indiqué, appelez votre médecin traitant immédiatement, ou rendez-vous au service d’urgence le plus proche.
Dans le doute, n’hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112.
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas d’enrouement ?

Il cherche à déterminer l’origine de l’enrouement. Le cas échéant, il pratique une exploration visuelle des cordes vocales (laryngoscopie) ou demande le concours d’un spécialiste ORL. Le traitement passe par celui de l’origine des troubles. Lorsque les cordes vocales sont le siège d’une inflammation importante, le médecin peut prescrire des médicaments anti-inflammatoires (comme par exemple les AINS ou les anti-inflammatoires de la famille de la cortisone) pour les aider à retrouver un fonctionnement normal.

Quels sont les médicaments proposés en cas d'enrouement ?

Des médicaments homéopathiques ou de phytothérapie à visée adoucissante peuvent être proposés en cas d'enrouement passager. En cas d’irritation ou de mal de gorge associé à l’enrouement, les pastilles pour la gorge et les collutoires contenant des substances antalgiques peuvent apporter un soulagement. La plupart de ces produits sont anciens et associent plusieurs substances.

Liste des médicaments mise à jour : Vendredi 24 Juillet 2020

Homéopathie

Phytothérapie

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance