En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Quelles sont les causes de la presbyacousie ?

Mis à jour : Jeudi 09 Mars 2017

La presbyacousie est un phénomène naturel lié au vieillissement. Selon les personnes, ce phénomène va s'installer plus ou moins rapidement et plus ou moins intensément.

Les effets de l'âge sur notre audition

Le vieillissement de l’audition commence... dès la fin de l’adolescence ! En effet, à partir de l’âge de dix-huit ans, nous perdons progressivement la capacité d’entendre les sons les plus aigus. Mais ce phénomène reste lié aux très hautes fréquences (plus de 15 kHz, kilohertz) et n’a aucun impact sur notre vie quotidienne.

À partir de l'âge de 50 ans, cette perte progressive commence à atteindre des fréquences qui sont présentes dans les conversations : les fréquences supérieures à 8 kHz, puis celles situées entre 4 et 8 kHz. Plus les fréquences amputées sont basses (c'est-à-dire plus les sons difficiles à percevoir sont graves), plus le handicap va être sévère. En effet, 60 % de la compréhension d'une conversation repose sur les 5 % de sons les plus aigus, ce qui explique l'impact de la presbyacousie sur la capacité à suivre une conversation.

Comment entendons-nous ?
Entendre met en jeu un ensemble d'organes hautement spécialisés (voir schéma). Les sons (qui sont des vibrations ayant chacune une certaine fréquence) percutent la membrane du tympan. Les ondes sonores font osciller le tympan qui met en branle la chaine des osselets (marteau, enclume, étrier), de tout petits os reliés à l'organe chargé de transformer ces vibrations en impulsions électriques à destination du cerveau : la cochlée. Celle-ci est un tube enroulé en colimaçon, rempli de liquide et dont la paroi intérieure est tapissée de cellules spécialisées, les cellules ciliées.
Ces milliers de cellules ciliées sont disposées comme les touches d'un piano : à la base (entrée) de la cochlée, les cellules sensibles aux fréquences les plus élevées ; tout au fond, les cellules sensibles aux fréquences les plus basses. Ainsi, selon la position des cellules ciliées qui sont stimulées par un son particulier, notre cerveau reconnaît sa fréquence

schéma de l'oreille interne

Les causes de la presbyacousie

    La presbyacousie résulte de plusieurs changements au sein de notre système auditif, changements qui sont directement liés au vieillissement :
  • les osselets qui amplifient et transmettent les vibrations depuis le tympan vers la cochlée perdent de leur souplesse (presbyacousie mécanique) ;
  • les cellules ciliées qui tapissent la base de la cochlée (celles qui sont sensibles aux hautes fréquences) meurent petit à petit en laissant des « trous » (presbyacousie sensorielle) ;
  • les fibres nerveuses qui transmettent les informations auditives de la cochlée jusqu’au cerveau sont moins efficaces, et les centres du cerveau qui analysent les informations auditives perdent partiellement leurs capacités (presbyacousie nerveuse) ;
  • enfin, des problèmes vasculaires (liés à la circulation sanguine) peuvent entraîner une mauvaise oxygénation des organes de l’audition et leur vieillissement prématuré (presbyacousie métabolique).

Les facteurs qui prédisposent à la presbyacousie

    Certains facteurs peuvent contribuer à l’apparition et à l’aggravation de la presbyacousie :
  • des facteurs génétiques : certaines familles sont prédisposées à la presbyacousie précoce.
  • l’artériosclérose : le dépôt de cholestérol dans les petites artères qui irriguent la cochlée est un facteur prédisposant. Pour cette raison, les personnes qui souffrent d’un excès de cholestérol, d’hypertension artérielle ou celles qui fument sont plus à risque de presbyacousie précoce.
  • le diabète : cette maladie provoque des troubles graves des petits vaisseaux sanguins (au niveau de la rétine, des reins, de la peau, mais aussi de la cochlée).
  • les médicaments qui sont toxiques pour la cochlée : par exemple, certains antibiotiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, paracétamol, ibuprofène, par exemple). Un abus répété de ce type de médicament peut accélérer l’apparition de presbyacousie.

Le rôle de l’exposition chronique aux bruits intenses dans l’apparition et l’évolution de la presbyacousie reste à préciser. Il semble néanmoins que les personnes qui ont été exposées à des bruits de type explosif (pétards, armes à feu, etc.) de manière fréquente (et en particulier pendant la petite enfance) sont plus à risque de développer une presbyacousie précoce. De plus, l’influence des baladeurs écoutés à des volumes trop élevés est fortement suspectée.

Actualités

Le dixième Prix Paroles de Patients récompense "Le Perroquet", une œuvre bouleversante et magnifique

La dispensation d'antibiotiques à l'unité diminue le volume vendu et semble améliorer l'observance

Expérimentation de la dispensation à l’unité des antibiotiques : résultats d'une étude de l'Inserm

Représentation en 3D de virus de la grippe (illustration).

Vaccination contre la grippe 2017-2018 : en pratique