Les traitements de la rhinite allergique

Mis à jour : Lundi 30 Mars 2020

Différents types de médicaments permettent de soulager les symptômes de la rhinite allergique. Le choix du traitement dépend notamment de l’intensité des symptômes. Certains médicaments sont à prendre par voie orale, d’autres par voie nasale ou sous forme de collyres.

Quels sont les traitements du rhume des foins ?

Le traitement de la rhinite allergique passe d’abord par l’éloignement des substances allergisantes, lorsque cela est possible. Un médicament antihistaminique est souvent prescrit, à prendre par voie orale ou nasale. Les corticoïdes en suspension nasale sont également prescrits mais ils exposent à davantage d’effets indésirables : saignement de nez, irritation, fragilisation de la muqueuse nasale en cas de traitement prolongé. La durée de leur utilisation doit être limitée.

Les antihistaminiques par voie orale

Les antihistaminiques H1 bloquent la production d’histamine, une substance qui joue un rôle majeur dans le déclenchement des réactions allergiques. Les antihistaminiques sous forme de comprimés, de gélules, de collyres ou de solutions buvables sont actifs pour réduire l’écoulement nasal, les démangeaisons nasales et les éternuements, ainsi que les picotements de la gorge et des yeux.

Les antihistaminiques peu sédatifs

Les antihistaminiques de type H1 les plus récents (antihistaminiques dit de 2e génération) sont en général peu sédatifs aux doses préconisées. Certaines présentations contenant de la cétirizine ou de la loratadine sont disponibles sans ordonnance. Leur utilisation en automédication est toutefois réservée à l’adulte et à l’enfant de plus de douze ans. Ils ne doivent pas être utilisés plus de sept jours sans avis médical.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 17 Septembre 2020

Antihistaminiques H1 peu sédatifs

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les antihistaminiques sédatifs

Les antihistaminiques de type H1 les plus anciens (antihistaminiques dit de première génération) ont un effet sédatif qui peut induire une somnolence parfois intense chez certaines personnes. Il faut en tenir compte, notamment en cas de conduite automobile ou d’utilisation de machines dangereuses. Ils peuvent avoir également des effets indésirables atropiniques (bouche sèche, constipation, troubles de l'accommodation, blocage des urines). De ce fait, ces médicaments sont contre-indiqués chez les patients souffrant d’un glaucome à angle fermé ou présentant une hypertrophie de la prostate.

Certains de ces antihistaminiques (PHENERGAN, PRIMALAN) appartiennent à la famille chimique des phénothiazines : ils exposent à un risque rare, mais grave, d'agranulocytose (diminution des globules blancs dans le sang).

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 17 Septembre 2020

Antihistaminiques H1 sédatifs

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les antihistaminiques par voie nasale

Les solutions nasales antiallergiques à base d’antihistaminique peuvent également être utiles dans le traitement de la rhinite allergique, mais elles n’agissent pas sur les troubles oculaires.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 17 Septembre 2020

Traitement par voie nasale : antihistaminique

Les corticoïdes par voie nasale

Les corticoïdes en suspensions nasales sont particulièrement efficaces en cas de rhinite allergique, grâce à leur activité anti-inflammatoire sur les muqueuses du nez, mais ils exposent à plus d’effets indésirables que les autres traitements par voie nasale : saignement de nez, irritation, fragilisation de la muqueuse nasale en cas de traitement prolongé. La durée de leur utilisation doit être limitée.

Ces médicaments ne peuvent être vendus que sur ordonnance, à l'exception de HUMEX RHUME DES FOINS, qui peut être en accès direct dans certaines pharmacies. Il est réservé au traitement de la rhinite allergique chez l’adulte et ne doit être utilisé qu'en cas de réapparition de symptômes déjà diagnostiqués par un médecin.

Une solution nasale associant un antihistaminique et un corticoïde peut être proposée aux personnes qui ne sont pas suffisamment soulagées par un antihistaminique ou un corticoïde seul.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 17 Septembre 2020

Traitement par voie nasale : antihistaminique + corticoïde

Traitement par voie nasale : budésonide

Traitement par voie nasale : fluticasone

Traitement par voie nasale : triamcinolone

Triatement par voie nasale : tixocortol

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Le cromoglycate de sodium par voie nasale

Les solutions nasales contenant du cromoglycate de sodium, un antiallergique, sont souvent d'efficacité moindre que les corticoïdes, mais sont mieux tolérées. Le bénéfice du traitement n'apparaît qu'après quelques jours.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 17 Septembre 2020

Traitement par voie nasale : cromoglicate de sodium

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les collyres pour soulager les symptômes oculaires associés à la rhinite allergique

Les antihistaminiques H1 en collyre sont également indiqués dans le traitement de la conjonctivite allergique lorsqu'elle est associée à la rhinite. Les présentations en unidoses sont à privilégier.

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les cromones en collyre sont prescrites pour soulager les symptômes oculaires des allergies (conjonctivite), en particulier lorsque la prévention de la conjonctivite allergique est souhaitable sur une longue période.

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

L'acide spaglumique peut être prescrit dans le traitement des conjonctivites d'origine allergique.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 17 Septembre 2020

Collyres antiallergiques

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les autres médicaments de la rhinite allergique plus rarement utilisés

Les corticoïdes par voie orale ou injectable

Pour les crises graves de rhinite allergique saisonnière, un corticoïde (médicament de la famille de la cortisone) administré par voie orale ou par voie intramusculaire peut être prescrit en cure courte par le médecin si les antihistaminiques ou les solutions nasales ne soulagent pas suffisamment la crise.

Corticoïdes : dexaméthasone

Corticoïdes : méthylprednisolone

Légende
Médicament générique

Le kétotifène

Le kétotifène est un antihistaminique antiallergique d'ancienne génération. Il est également utilisé en cas de rhinoconjonctivite allergique.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 17 Septembre 2020

Antihistaminiques H1 : kétotifène

Le bromure d’ipratropium

Le bromure d'ipratropium (ATROVENT NASAL) a un effet asséchant et n’est actif que sur l’écoulement du nez. Il peut être proposé lorsque l’écoulement nasal reste abondant malgré l’utilisation d’un corticoïde ou d’un antihistaminique par voie nasale.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 17 Septembre 2020

Traitement par voie nasale : ipratropium

L’homéopathie et l’oligothérapie

Les oligoéléments à base de manganèse sont parfois utilisés comme modificateurs de terrain dans le cadre du traitement des allergies. On trouve également des médicaments homéopathiques traditionnellement utilisés dans le traitement symptomatique des rhinites allergiques transitoires.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 17 Septembre 2020

Homéopathie

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

La désensibilisation

La désensibilisation (immunothérapie) est envisagée après échec des traitements précédents ou quand la rhinite chronique devient très gênante. Elle nécessite que le patient soit motivé, la gêne subie suffisamment importante et que l'allergène soit identifié par des tests cutanés ou un dosage des IgE spécifiques. La désensibilisation peut être réalisée à l'aide d'allergènes préparés spécialement pour des individus (APSI) ou de médicaments ayant une AMM. Son efficacité est établie pour les acariens, la moisissure Alternaria et les pollens.

Allergènes spécialement préparés pour des individus (APSI)

Les APSI sont des médicaments préparés spécialement pour un seul individu, sur la base d’une prescription médicale. Ils ont donc une composition, une concentration et une posologie fixées en fonction de chaque patient. Préparés avec des extraits de pollens de graminées, d’arbres, d’herbacées, d’acariens, de phanères ou de moisissures, ils se présentent sous forme de solution buvable (gouttes) administrée par voie sublinguale ou de solution injectable administrée par voie sous-cutanée.

Le traitement par APSI comporte habituellement un traitement initial à doses progressives, suivi d’un traitement d’entretien à dose constante. Sa durée est en moyenne de 3 ans.

L’administration par voie sous-cutanée peut exposer à un risque de choc anaphylactique et ne peut être réalisée qui si un matériel de réanimation est à portée de mains et si une surveillance du patient peut être assurée après chaque injection.

Extraits allergéniques de pollens de graminées

Des médicaments contenant des extraits de pollens de graminées (phléole des prés, dactyle aggloméré, flouve odorante, ivraie vivace, pâturin des prés) sont indiqués pour réduire l’évolution des rhinites allergiques déclenchées par ces pollens. Leur prescription nécessite la confirmation de l’allergie par un test cutané ou/ou la présence d’IgE spécifiques aux pollens de graminées.

Ils sont administrés par voie sublinguale, environ 4 mois avant la saison pollinique et pendant toute la durée de l’exposition aux pollens. Le traitement est initié sous la surveillance d’un médecin pendant environ 30 minutes de façon à être en mesure de traiter les réactions allergiques graves éventuelles (œdème de pharynx, troubles de la déglutition, hypotension, difficulté à respirer). L’effet indésirable le plus fréquent est des démangeaisons buccales qui ont tendance à disparaître au bout de quelques jours.

En l’absence d’amélioration pendant la première année, la poursuite du traitement n’est pas justifiée.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 17 Septembre 2020

Extraits allergéniques

Extraits allergéniques d’acariens de poussière de maison

Un médicament contenant des extraits allergéniques d’acariens (Dermatophagoides pteronyssinus et Dermatophagoides farinae), administré par voie sublinguale, est également disponible (Actualités, 02/ 2018). Il est utilisé pour la désensibilisation des personnes (à partir de 12 ans) ayant une rhinite allergique ou un asthme provoqués par les acariens de poussière de maison. La confirmation de l’allergie par un test cutané ou/ou la recherche d’IgE spécifiques aux acariens est nécessaire avant de débuter le traitement.

Comme les extraits allergéniques de pollens, la première prise se fait sous la surveillance d’un médecin de façon à être en mesure de traiter les réactions allergiques graves éventuelles (œdème de pharynx, troubles de la déglutition, hypotension, difficulté à respirer). L’effet indésirable le plus fréquent est également des démangeaisons buccales qui ont tendance à disparaître au bout de quelques jours.

En l’absence d’amélioration pendant la première année, la poursuite du traitement n’est pas justifiée.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 17 Septembre 2020

Extraits allergéniques

Actualités

Pour faciliter et accélérer le dépistage de l'infection COVID-19, l'État a autorisé le recours à des tests antigéniques dont les résultats sont obtenus en moins de 30 minutes (illustration).

COVID-19 : modalités pratiques et tarifaires des TROD antigéniques en ville

CRISPR-Cas9, un outil de modification ciblée du génome extrêmement précis (illustration)

Prix Nobel de chimie : de Mendel à l'ADN, de l'ADN à la transgenèse, un siècle et demi d'histoire

L'actualité COVID-19 du mois d'octobre 2020 en un seul coup d' œil (illustration).

Les actualités VIDAL du mois d'octobre 2020 sur l'épidémie COVID-19