En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas de rhume ?

Mis à jour : Jeudi 12 Octobre 2017

Que faire en cas de rhume ?

    On prétend qu’un rhume « dure sept jours sans traitement, une semaine avec traitement ». A vrai dire, il n’existe ni vaccin ni médicament contre les très nombreux virus du rhume. Toutefois, certaines mesures peuvent atténuer les symptômes désagréables :
  • buvez beaucoup (au moins 1,5 à deux litres par jour) ;
  • dormez suffisamment ;
  • humidifiez votre muqueuse nasale avec du sérum physiologique ou en faisant des inhalations ;
  • prenez un médicament antipyrétique et antalgique pour combattre la fièvre et les maux de tête.
Conduite à tenir en cas de rhume
  alt Si le rhume est associé à une forte fièvre, à des douleurs d'oreille, à de violents maux de tête ou à des problèmes respiratoires.
  alt Si les sécrétions nasales présentent du sang de manière régulière.
  alt Si le rhume ne cède pas après une dizaine de jours.
  alt Si le rhume occasionne une gêne très sérieuse.
  alt Si les symptômes sont caractéristiques d'un rhume, sans complication.
Légende
alt Consultez un médecin dans la journée.
alt Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
alt Il est possible de s’automédiquer.

Actualités

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

De nouvelles recommandations de traitement contre l'infection sexuellement transmissible à Mycoplasma genitalium (illustration).

Infection à Mycoplasma genitalium : nouvelles recommandations face à une antibiorésistance croissante

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité