Sinusite

Mis à jour : Lundi 13 Janvier 2020

La sinusite est une inflammation des sinus, les cavités osseuses du visage et du crâne. Les sinusites peuvent être aiguës, récidivantes ou chroniques. Le plus souvent, la sinusite est une complication aigüe des rhinopharyngites ou des rhinites allergiques, parfois des abcès dentaires. Les médicaments prescrits lors des sinusites sont adaptés à la cause et à la sévérité des symptômes.

Qu'appelle-t-on sinus ?

Les sinus sont des cavités présentes dans les os du visage et du crâne. Tapissées d’une muqueuse, comme les fosses nasales, ces cavités sont au nombre de quatre paires situées symétriquement de part et d’autre du visage. On distingue les sinus frontaux (sous le front), maxillaires (sous les pommettes), sphénoïdaux (en arrière des yeux) ou ethmoïdaux (entre les yeux). Tous les sinus communiquent avec les fosses nasales.

Les sinus se développement progressivement au cours de l’enfance. Seuls les sinus ethmoïdaux sont présents dès la naissance, les sinus maxillaires apparaissent après l’âge de trois à quatre ans, les frontaux entre cinq et dix ans et les sphénoïdaux au cours de la puberté.

Qu’est-ce que la sinusite ?

La sinusite est une inflammation des sinus, les cavités osseuses du visage et du crâne. Le plus souvent, la sinusite est une complication aigüe des rhinopharyngites, ou des rhinites allergiques, parfois des abcès dentaires. Chez les personnes qui fréquentent assidûment les piscines, l’irritation liée aux produits chlorés de désinfection de l’eau peut favoriser l’apparition d’une sinusite. Le tabagisme, la pollution, l’exposition à des vapeurs irritantes peuvent également contribuer à l’apparition d’une sinusite.

femme souffrant d'une sinusite

Les différentes formes de sinusite

Lorsque les orifices de communication vers les fosses nasales se bouchent, le mucus s’accumule dans les sinus. Cette accumulation provoque une sensation de pression douloureuse caractéristique des sinusites. Certaines bactéries naturellement présentes dans les sinus se multiplient alors dans le mucus accumulé et provoquent fièvre et formation de pus. C’est la sinusite aiguë (également appelée rhinosinusite). Elle touche le plus souvent les sinus maxillaires. Lorsqu'elle touche les autres types de sinus, son risque de complication est plus élevé.

Lorsqu’une personne souffre de sinusite aiguë plus de trois fois par an, on parle de sinusite récidivante. Ce type de sinusite peut être lié, par exemple, à une déformation de la cloison nasale qui prédispose à une obstruction des orifices d’élimination du mucus.

Si la sinusite dure plus de trois mois sans amélioration, on parle de sinusite chronique. Les sinusites chroniques sont le plus souvent des sinusites aigües mal soignées ou des sinusites d'origine allergique. Leurs symptômes sont similaires à ceux des sinusites aigües, sans fièvre.


Les symptômes de la sinusite sont provoqués par l’accumulation de mucus et la prolifération éventuelle des bactéries dans les sinus.

Quels sont les symptômes de la sinusite ?

Les symptômes des sinusites sont des douleurs au niveau des pommettes, avec une congestion du nez et des écoulements clairs des deux narines, parfois des maux de tête et, éventuellement, de la fièvre. Lors de surinfection, on observe de plus une sensation caractéristique de pression, ou de battements dans les sinus, en particulier lorsque la personne se penche en avant, la tête en bas. La douleur est aggravée par la toux, les mouvements ou l’effort, et tend à être plus intense en fin d’après-midi et la nuit.

Elle peut également s'accompagner d’une perte d’odorat, d’un écoulement de pus par le nez (souvent, une narine est plus touchée que l’autre), et d’éternuements.

De plus, il arrive que la personne qui souffre de sinusite aigüe ait une toux grasse, une mauvaise haleine, des difficultés à avaler et du mal à supporter la lumière vive (photophobie).

Les symptômes des sinusites chez les enfants

Les enfants souffrent également de sinusites, mais les symptômes peuvent être différents de ceux observés chez l’adulte.

Avant l'âge de trois ans, ils peuvent développer une infection aiguë des sinus ethmoïdaux qui se traduit par une fièvre élevée (plus de 39°C), une fatigue intense et le gonflement d'un seul œil. Ces signes justifient une consultation en urgence et une hospitalisation de l'enfant.

Après l’âge de trois ans, les sinus maxillaires se développent et les enfants peuvent souffrir de sinusite maxillaire, la plus fréquente chez les enfants. Ses symptômes sont une toux grasse, le nez bouché, des maux de tête et des douleurs du visage, des sécrétions nasales purulentes et, parfois, un gonflement autour des deux yeux.

Après l’âge de dix ans, les enfants peuvent également souffrir d’une sinusite frontale dont les symptômes sont similaires à ceux présents chez les adultes, avec une douleur au dessus d'un œil, de la fièvre assez élevée et un écoulement nasal par une seule narine.

Quelles sont les complications de la sinusite ?

Lorsqu’elle n’est pas soignée et qu’elle ne guérit pas spontanément, la sinusite peut devenir chronique. L’inflammation persiste et les symptômes ne disparaissent pas. Dans les cas graves, en général pour les sinusites frontales, sphénoïdes ou ethmoïdes, l’infection des sinus peut s’étendre aux os qui contiennent les sinus, aux yeux, aux méninges (les enveloppes du cerveau), voire au cerveau lui-même ou à l’ensemble du corps (septicémie).

Attention, les personnes qui souffrent de douleurs des sinus et de troubles de la vision d’apparition soudaine doivent consulter un médecin en urgence.


Quelles sont les causes de la sinusite ?

Les causes des sinusites sont multiples. Elles contribuent toutes à une obstruction des canaux d’évacuation du mucus vers le nez, le plus souvent à cause d’une inflammation qui épaissit la paroi de ces canaux et réduit leur diamètre, partiellement ou complètement.

Les causes infectieuses des sinusites

Les rhinopharyngites et les rhumes sont la cause la plus fréquente des sinusites. Les virus responsables de ces infections respiratoires provoquent une inflammation de la muqueuse du nez, des sinus et du pharynx (gorge). En règle générale, ces sinusites virales guérissent spontanément en même temps que la rhinopharyngite. Mais chez 2 % des adultes souffrant de rhinopharyngite (et jusqu’à 10 % des enfants), l’infection virale entraîne une prolifération de bactéries ou de champignons microscopiques dans les sinus.

Dans certains cas particuliers (la mucoviscidose, par exemple), la sinusite est due à un mauvais drainage du mucus des sinus du fait d’anomalies des cellules de leur muqueuse.

Enfin, un problème dentaire (par exemple, un abcès) peut provoquer une inflammation du sinus maxillaire situé contre la dent malade.

Les causes mécaniques des sinusites

Il arrive que l’élimination du mucus des sinus soit bloquée à cause d’un obstacle mécanique : une déformation de la cloison nasale (naturelle ou provoquée par un traumatisme), la présence d’un corps étranger (surtout chez les petits enfants) ou la présence de polypes (des excroissances de la muqueuse du nez et des sinus).

Les causes allergiques des sinusites

Chez les personnes qui souffrent d’allergie respiratoire (rhinite allergique ou asthme), l’inflammation liée à l’allergie bloque l’élimination du mucus et provoque une sinusite. Chez les personnes allergiques, une sinusite aigüe, si elle n’est pas traitée correctement, se complique souvent en sinusite chronique (dans 50 à 80 % des cas). Pour cette raison, les personnes qui souffrent de rhinite allergique ou d’asthme doivent systématiquement consulter un médecin en cas de symptômes évoquant une sinusite.

De même, chez les personnes qui fréquentent assidûment les piscines, l’irritation liée aux produits chlorés de désinfection de l’eau peut favoriser l’apparition d’une sinusite. Le tabagisme, la pollution, l’exposition à des vapeurs irritantes ou à la cocaïne peuvent également contribuer à l’apparition d’une sinusite.

Asthme et sinusite
Les personnes qui souffrent d'asthme allergique ont un risque plus important de souffrir de sinusite, du fait d'une plus grande sensibilité de leur muqueuse respiratoire et de la présence fréquente de polypes de la muqueuse des sinus.
Ces polypes, qui peuvent provoquer une sinusite, sont trois fois plus fréquents chez les personnes asthmatiques et, en particulier, chez celles qui souffrent de syndrome de Widal. De plus, il a été démontré que la présence d'une sinusite chez une personne asthmatique augmente son risque de développer une crise d'asthme et s'accompagne de plus grandes difficultés à contrôler son asthme.

Peut-on prévenir la sinusite ?

La prévention des sinusites d’origine infectieuse repose sur les mesures d’hygiène habituellement recommandées pour prévenir les rhumes et les rhinopharyngites : lavage régulier des mains, maintien d’une atmosphère suffisamment humide dans la maison, etc. Une bonne hygiène dentaire et des visites régulières chez le dentiste peuvent contribuer à prévenir les sinusites maxillaires.

La prévention des sinusites d’origine allergique consiste à éviter l’exposition aux substances responsables de l’allergie, et à prendre des médicaments anti-allergiques ou anti-asthmatiques.

L’arrêt du tabac peut également contribuer à réduire le risque de développer une sinusite.


Que faire en cas de sinusite ?

Les personnes qui souffrent de sinusite doivent éviter de s'exposer à la fumée de tabac et maintenir un taux d'humidité suffisant à leur domicile ou sur leur lieu de travail. Attention aux systèmes de climatisation qui assèchent l'atmosphère. Il est également important de veiller à boire suffisamment pour rester hydraté.

De plus, les personnes qui souffrent de sinusite aiguë doivent éviter les baignades et les voyages en avion. En effet, lors de la descente de l'avion, les sinus bouchés ne peuvent pas ajuster leur pression interne ce qui entraîne des douleurs intenses. En cas de nécessité impérative de prendre l'avion, le médecin peut prescrire des médicaments décongestionnants pour prévenir ce type de problème.

Conduite à tenir en cas de sinusite
  alt Chez un adulte, si la fièvre est supérieure à 38,5°C et que...
- les douleurs et les gonflements affectent un seul œil, ou
- il y a des troubles de la vision, ou
- les maux de tête sont anormalement sévères, ou
- la lumière est insupportable (photophobie), ou
- il y a des nausées ou des vomissements.
  alt Chez un enfant, s’il y a fatigue, écoulement nasal purulent et gonflement du visage autour d’un œil.
  alt Si les symptômes augmentent malgré deux à trois jours de traitement.
  alt Si la douleur est d’un seul côté et proche de la racine des dents.
  alt Si les écoulements par le nez deviennent purulents ou ne se font que par une seule narine.
  alt Si la douleur augmente lorsque la tête est penchée en avant, en fin de journée ou pendant la nuit.
  alt Si la fièvre est inférieure à 38,5°C.
  alt Si les douleurs des sinus sont modérées mais persistantes (plus de trois jours).
  alt Si ces douleurs sont symétriques, sous les deux yeux.
  alt Si le rhume dure depuis plus d’une semaine.
  alt Si la fièvre est inférieure à 38,5°C.
  alt Si les douleurs des sinus sont modérées et symétriques.
  alt Si les écoulements par le nez sont habituels pour un rhume.
Légende
alt Si 15 ou 112 est indiqué, appelez immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (SAMU) en composant le 15 ou le 112.
Si 15 ou 112 n'est pas indiqué, appelez votre médecin traitant immédiatement, ou rendez-vous au service d’urgence le plus proche.
Dans le doute, n’hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112.
alt Consultez un médecin dans la journée.
alt Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
alt Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas de sinusite ?

A partir de l’examen clinique et de l’interrogatoire (qui permet au patient de décrire les symptômes), le médecin fait habituellement le diagnostic de la sinusite. Dans certains cas, le médecin ou le dentiste peut être amené à prescrire ou à pratiquer en complément un examen radiologique pour visualiser la présence de mucus accumulé dans un sinus.


Quels sont les traitements de la sinusite ?

Le traitement des sinusites vise à soulager les symptômes en attendant que l’infection virale guérisse spontanément : médicaments contre la douleur et la fièvre, lavage du nez au sérum physiologique. Les antibiotiques ne sont prescrits que dans des cas particuliers. Des fumigations avec de la vapeur d'eau ou des solutions contenant des essences végétales peuvent être pratiquées. Si les symptômes ne diminuent pas après 3 jours de traitement, une nouvelle consultation est nécessaire.

Le lavage des fosses nasales

Le médecin peut conseiller un lavage régulier des fosses nasales avec une solution adaptée (voir encadré). Le lavage du nez se fait en mettant la tête à l'horizontale. Le sérum physiologique ou la solution de lavage est mis dans la narine du haut. Il ressort par la narine du bas après être passé dans les fosses nasales. Il est recommandé de souffler ensuite fortement par la narine la plus basse en fermant l'autre avec un doigt.

La solution de Parsons
Cette solution, facile à faire chez soi, permet de laver les fosses nasales en cas de rhinopharyngite ou de sinusite. Elle consiste à mélanger un litre d'eau du robinet, deux à trois grosses cuillerées de sel gris (le sel blanc contient des additifs qui peuvent être irritants pour les muqueuses) et une cuillerée à café de bicarbonate de soude.
Le lavage de nez doit se faire deux à trois fois par jour avec un compte-gouttes ou une pipette. La personne doit se moucher pendant et après le lavage, le plus souvent possible, en évitant de renifler pour que le liquide ne remonte pas dans les sinus.

Les antibiotiques sont réservés à certains cas de sinusites

Lors de sinusite, les antibiotiques ne sont prescrits que dans des cas particuliers :

  • chez les personnes qui souffrent d’allergies, d’asthme ou de diabète ;
  • chez les personnes immunodéprimées à cause d’une maladie (par exemple le VIH/sida) ou un traitement (chimiothérapie anticancéreuse, traitement contre le rejet d’une greffe ou biothérapies contre les maladies auto-immunes, par exemple) ;
  • chez les personnes âgées ;
  • chez les personnes qui souffrent de sinusites des sinus frontaux, ethmoïdaux ou sphénoïdaux ;
  • lorsque la présence de pus dans les sinus est fortement suspectée ou révélée par une radiographie.

Chez les enfants atteints de sinusite, la prescription d’antibiotiques est systématique chez les enfants souffrant d’asthme, de maladie cardiaque ou de drépanocytose (une maladie génétique du sang), ainsi que chez les enfants souffrant de sinusite purulente (avec présence de pus).

Le traitement des sinusites d'origine allergique

Les sinusites d’origine allergique sont traitées par des médicaments anti-allergiques (antihistaminiques) ou anti-asthmatiques. Un traitement antibiotique est également prescrit. Si nécessaire, des médicaments corticoïdes sont prescrits pour réduire l’inflammation.

La chirurgie en cas de sinusites

Le traitement des sinusites ne fait appel à la chirurgie que dans des cas très particuliers, par exemple pour corriger une déviation de la cloison nasale ou pour enlever des polypes. Il arrive qu’une intervention chirurgicale soit nécessaire pour visualiser l’intérieur d’un sinus (sinuscopie, par exemple à la recherche de polypes) ou pour déboucher un sinus.

Un lavage du sinus (drainage) peut alors être effectué pour dégager le mucus accumulé et, éventuellement, faire une culture des germes responsables de l’infection afin de choisir un antibiotique adapté.

Cures thermales et sinusites
Certaines stations thermales proposent des cures destinées aux personnes qui souffrent de sinusites récidivantes. Comme pour d'autres maladies, l'efficacité de ces cures est controversée.

Sources et références de l'article "Sinusite"