En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Quelles sont les causes de l'acné ?

Mis à jour : Mardi 07 Février 2017

L'acné est la combinaison de plusieurs facteurs qui s'enchaînent. Comprendre les mécanismes d'apparition de l'acné est essentiel pour comprendre les traitements qui sont prescrits pour la soigner.

L'hypersécrétion de sébum

coupe de l'épiderme

Le sébum est une substance grasse produite par des glandes sébacées situées dans les follicules pileux, les petits sacs enfouis dans la peau qui fabriquent les poils et les cheveux. Habituellement, le sébum produit par ces cellules diffuse hors des follicules et forme une fine pellicule sur la peau pour la protéger du dessèchement et des agressions extérieures.

Dans le cas de l’acné, les glandes sébacées du visage et du haut du corps sécrètent une quantité de sébum anormalement élevée : la peau devient grasse. Cette sécrétion excessive est le résultat de l’action des hormones sexuelles, que ce soit au moment de la puberté ou, chez la femme adulte, à certains moments du cycle menstruel ou de la grossesse.

Qu'appelle-t-on acné induite ?
L'acné induite est une acné qui apparaît sous l'action de certains médicaments. Les médicaments les plus souvent responsables d'acné sont :
L'acné induite est réversible lorsque le traitement responsable est arrêté.

La rétention séborrhéique

Dans l’acné, les parois du canal qui relie chaque orifice des follicules pileux à la surface de la peau ont tendance à s’épaissir, réduisant ainsi son diamètre et bloquant partiellement la diffusion du sébum hors du follicule. Ce phénomène, associé à la production excessive de sébum, provoque une accumulation du sébum dans le follicule. Celui-ci augmente de volume et, parfois, se rompt sous la pression du sébum accumulé. La rétention séborrhéique est responsable de la formation de comédons (boutons noirs et boutons blancs).

L'inflammation des follicules

Lorsqu’un follicule est bouché et rempli de sébum, une inflammation peut apparaître, liée à la fois aux dommages occasionnés au follicule par le sébum en excès et à la prolifération d’un micro-organisme appelé Propionobacterium acnes. Ce micro-organisme est naturellement présent dans les follicules. En présence de grandes quantités de sébum (dont il se nourrit), Propionobacterium acnes se multiplie de manière excessive et contribue à l’inflammation du follicule et de la peau environnante. Il se forme alors des papules ou des nodules.

Le follicule peut être surinfecté par d’autres bactéries présentes sur la peau ce qui entraîne l’apparition d’une pustule ou d’un kyste contenant du pus.

Existe-t-il des facteurs de risque pour l'acné ?

L’influence de certains facteurs de risque est soupçonnée dans l’apparition de l’acné.

  • Un terrain génétique : il semble que l’acné soit plus fréquente dans certaines familles.
  • L’utilisation de cosmétiques gras ayant tendance à boucher les follicules pileux.
  • Certains produits chimiques industriels qui, eux aussi, bouchent les follicules pileux.
  • L’usage de stéroïdes anabolisants pour augmenter la musculature.
  • Les frottements répétés sur les régions de la peau où l’acné se développe habituellement (par exemple, les sacs à dos sur les épaules).
  • Une tendance à transpirer de manière abondante.

Actualités

Répartition départementale des cas signalés en 2017 (source : InVS).

Rougeole : 4 fois plus de cas qu'au premier quadrimestre 2016. Vers une vaccination ROR obligatoire ?

Le séquençage génétique de l’ADN fœtal peut être effectué à partir d’une simple prise de sang de la future mère (illustration).

Grossesse : la HAS recommande d’intégrer les tests ADN dans le dépistage de la trisomie 21

La SFAP publie des fiches repères pour aider à la mise en oeuvre, à la demande du patient et dans certaines conditions, d'une sédation profonde et continue en fin de vie (illustration).

Droit à une sédation profonde et continue en fin de vie : la SFAP publie 3 fiches repères